Menu
RSS
A+ A A-

En baisse dans un marché frileux et inquiet pour l'Europe

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens, plombés par des craintes d'une aggravation de la crise de la dette en zone euro, dans un contexte économique morose aux Etats-Unis.

Vers 16H30 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai abandonnait 68 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 112,50 dollars au cours des échanges électroniques. Les marchés était clos lundi en Grande-Bretagne en raison d'un jour férié.

Le baril de WTI "light sweet crude" pour livraison en juin se négociait à 97,18 dollars, en baisse de 1,31 dollar par rapport à la clôture de vendredi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours de l'or noir poursuivaient ainsi leur repli après avoir plongé vendredi à la clôture, sous le seuil symbolique des 100 dollars pour le WTI, à un plus bas depuis février, à la suite de mauvais chiffres de l'emploi aux Etats-Unis. Les scrutins en Europe au cours du week-end ont accentué les appréhensions du marché.

"Bien évidemment, les élections en Grèce et en France sont au centre de l'attention des courtiers. Les marchés craignent que les nouveaux élus ne soutiennent pas les mesures d'austérité qui devaient être mises en place, il y a tout simplement beaucoup d'incertitude", a relevé Tom Bentz, directeur pour le marché des matières premières chez BNP Paribas à New York.

En France, François Hollande est devenu dimanche le premier président socialiste depuis 17 ans lors d'un vote-sanction contre le sortant conservateur Nicolas Sarkozy. Il a appelé de ses voeux une réorientation de la politique européenne, plus axée sur la croissance et moins sur l'austérité.

En Grèce, point de départ de la crise de la dette, l'austérité menée depuis deux ans sous la pression des bailleurs de fonds internationaux du pays a été massivement censurée par les électeurs qui ont laminé les deux partis pro-européens tenants de la rigueur.

"Les choses sont devenues moins claires et les investisseurs s'inquiètent. Outre un ralentissement de la création d'emplois aux Etats-Unis, on voit une crise de la dette en zone euro qui n'en finit plus, et tout cela pèse sur l'appétit du risque au sein du marché et emporte les prix du brut à la baisse", a ajouté Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

L'anxiété des investisseurs se traduisait en outre par un recul marqué de l'euro face au dollar, ce qui accentuait la pression sur les cours du pétrole.

En effet, une hausse du billet vert rend moins attractifs les achats d'actifs libellés en dollar pour les acheteurs munis d'autres devises.

Aux Etats-Unis, un rapport mensuel officiel sur l'emploi aux Etats-Unis, très attendu par les courtiers, a fait état vendredi d'un net ralentissement des créations d'emplois provoquant une forte chute des cours, de 4,05 dollars, les courtiers craignant un ralentissement de la reprise économique plus fort qu'anticipé et une baisse de la demande dans le premier pays consommateur d'or noir.

Si le taux de chômage officiel a baissé de 8,2% à 8,1% en avril, ce chiffre reflétait surtout pour les analystes la baisse de la population active, l'économie américaine ne créant que 115'000 emplois de plus qu'elle n'en a détruit en avril, contre 162'000 attendues.

A la suite de ces mauvais chiffres que les observateurs n'avaient pas anticipé, "on a connu une telle chute des prix vendredi que le seuil (symbolique) de 100 dollars a été cassé, alors que les courtiers s'attendaient à ce qu'il tienne et les investisseurs restent désormais très prudents" redoutant une nouvelle baisse des cours, a expliqué M. Smith.

cha



(AWP / 07.05.2012 18h51)


Commenter En baisse dans un marché frileux et inquiet pour l'Europe


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite