Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, inquiet pour la zone euro

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole reculaient lundi à l'ouverture à New York à la suite des élections en France et en Grèce qui accentuaient les craintes d'une aggravation de la crise de la dette en zone euro, dans un contexte économique morose aux Etats-Unis.

Vers 13H25 GMT, le baril de WTI "light sweet crude" pour livraison en juin se négociait à 97,53 dollars, en baisse de 96 cents par rapport à la clôture de vendredi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours de l'or noir poursuivaient ainsi leur repli après avoir plongé vendredi à la clôture sous le seuil symbolique des 100 dollars, à un plus bas depuis février, à la suite de mauvais chiffres de l'emploi aux Etats-Unis qui faisaient craindre un ralentissement de la reprise économique plus fort qu'anticipé dans le pays et une baisse de la demande dans le premier pays consommateur d'or noir.

Les événements intervenus en Europe au cours du week-end renforçaient les appréhensions du marché.

"Bien évidemment, les élections en Grèce et en France sont au centre de l'attention des courtiers. Les marchés craignent que les nouveaux arrivants ne soutiennent pas les mesures d'austérité qui devaient être mises en place, il y a tout simplement beaucoup d'incertitude", a relevé Tom Bentz, directeur pour le marché des matières premières chez BNP Paribas à New York.

En France, François Hollande est devenu dimanche le premier président socialiste depuis 17 ans lors d'un vote-sanction contre le sortant conservateur Nicolas Sarkozy. Il a appelé de ses voeux une réorientation de la politique européenne, plus axée sur la croissance et moins sur l'austérité.

En Grèce, point de départ de la crise de la dette qui a semé la panique, l'austérité menée depuis deux ans sous la pression des bailleurs de fonds internationaux du pays a été massivement censurée par les électeurs qui ont laminé les deux partis pro-européens tenants de la rigueur.

L'anxiété des investisseurs se traduisait en outre par un fort recul de l'euro contre le dollar, ce qui accentuait la pression sur les cours du pétrole.

En effet, une hausse du billet vert rend moins attractifs les achats d'actifs libellés en dollar pour les acheteurs munis d'autres devises.

"L'incertitude en Europe et la peur que cela affecte la demande a intensifié les mouvements de vente dans un marché du brut déjà très affecté par le rapport décevant sur l'emploi", a souligné Phil Flynn, de PFG Best.

Un rapport mensuel officiel sur l'emploi aux Etats-Unis, très attendu par les courtiers, a fait état vendredi d'un net ralentissement des créations d'emplois, que les observateurs n'avaient pas anticipé, provoquant une chute des cours de 4,05 dollars vendredi

Si le taux de chômage officiel a baissé de 8,2% à 8,1% en avril, ce chiffre reflétait surtout pour les analystes la baisse de la population active, l'économie américaine ne créant que 115'000 emplois de plus qu'elle n'en a détruit en avril, contre 162'000 attendues.

cha



(AWP / 07.05.2012 15h46)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, inquiet pour la zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite