Menu
RSS
A+ A A-

Le brut plonge à New York, inquiet pour l'économie et la demande aux USA

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont plongé sous le seuil symbolique des 100 dollars vendredi à la clôture à New York, plombés par le ralentissement des créations d'emplois au Etats-Unis qui suscite de vives craintes pour la demande dans le premier pays consommateur d'or noir.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin a fini en baisse de 4,05 dollars par rapport à jeudi, à 98,49 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à son plus bas depuis le 6 février.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a fini à 113,18 dollars en baisse de 2,90 dollars par rapport à jeudi, et à son plus bas en clôture depuis le 2 février, où il avait terminé à 112,25 dollars.

Dans un marché déjà nettement baissier cette semaine, les cours du brut ont brutalement décroché dès l'ouverture, à la suite de la publication d'un rapport mensuel officiel sur l'emploi aux Etats-Unis très attendu par les courtiers qui a fait état d'un net ralentissement des créations d'emplois, que les observateurs n'avaient pas anticipé.

Les prix du pétrole new-yorkais n'avaient pas connu une telle chute depuis le 14 décembre 2011. Ils avaient alors plongé de 5,19 dollars au cours de la séance.

Les cours ont cédé à la très forte pression exercée "par de très faibles chiffres sur l'emploi, qui ont semé le doute sur la solidité de l'économie américaine, dans un contexte de demande déjà atone" dans le premier consommateur de brut au monde, a commenté James Williams, de WTRG Economics.

Si le taux de chômage officiel a baissé de 0,1 point de 8,2% à 8,1% en mars, ce chiffre reflétait surtout pour les analystes la baisse de la population active, l'économie américaine ne créant que 115'000 emplois de plus qu'elle n'en a détruit en avril, contre 162'000 créations d'emploi nettes attendues.

"En effet, ces chiffres font très peur aux courtiers" car "historiquement, dès que l'économie est affaiblie, les prix du brut s'effondrent", a continué l'expert.

Dans le sillage des marchés actions, les prix du brut ont ainsi plongé dès la première partie de la séance new-yorkaise, "cassant sous le seuil des 100 dollars, le dernier rempart qui, une fois dépassé, a précipité la chute du marché", a commenté Phil Flynn de PDG Economics.

Par ailleurs, l'offre en brut n'a jamais été aussi abondante aux Etats-Unis depuis vingt-deux ans. Les stocks de brut américain, qui ont gonflé de près de 30 millions de barils en six semaines, "sont désormais à leur plus haut niveau depuis septembre 1990", ont souligné les experts de Commerzbank.

"En outre, on a aussi reçu des nouvelles au sujet de l'oléoduc Keystone", ce qui pèse sur les prix, a ajouté le courtier de PFG Best, se référant à l'oléoduc géant controversé Keystone XL entre les Etats-Unis et le Canada, dont la construction a été suspendue en janvier par le président Barack Obama en raison d'inquiétudes au sujet de l'environnement.

Le gouvernement américain a annoncé vendredi avoir reçu une nouvelle demande de permis d'un groupe Transcanada pour le tronçon nord du projet Keystone XL entre les Etats du Montana (nord-ouest) et du Nebraska (centre).

Enfin, "les élections en France et en Grèce ce week-end vont être observées de près par les courtiers, qui s'attendent à un nouveau gouvernement en France et à davantage d'incertitude en Grèce, ce qui ajoute" à l'anxiété du marché, a noté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

rp



(AWP / 07.05.2012 06h21)


Commenter Le brut plonge à New York, inquiet pour l'économie et la demande aux USA

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 23 janvier 2017 à 12:52

Le pétrole recule, le nombre de puits américains au plus hau…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, la hausse des extractions américaines contrebalançant les annonces des pays engagés...

lundi 23 janvier 2017 à 09:45

Les salariés de Shell-Gabon reprennent le travail après un a…

Libreville: Les salariés de Shell-Gabon, qui avaient entamé une grève le 12 janvier pour obtenir des garanties et des indemnisations sur fonds...

lundi 23 janvier 2017 à 04:40

Le pétrole grimpe en Asie après la réunion de l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, au lendemain d'une réunion à Vienne des pays producteurs...

dimanche 22 janvier 2017 à 16:37

L'accord entre les pays de l'Opep et leurs partenaires sur l…

Vienne: Les pays producteurs de pétrole ont estimé dimanche que l'accord de décembre était bien respecté et en bonne voie de parvenir...

dimanche 22 janvier 2017 à 12:03

Réunion du comité de surveillance de l'Opep, Moscou et Ryad …

Vienne: Le comité de surveillance des accords de réduction de la production de pétrole conclus par l'Opep et ses partenaires se réunissait...

samedi 21 janvier 2017 à 14:29

Pétrole: la Russie a réduit sa production de 100.000 barils …

Moscou: La Russie a réduit sa production de pétrole d'environ 100.000 barils par jour, a indiqué samedi le ministre de l'Energie Alexandre...

vendredi 20 janvier 2017 à 18:13

Le pétrole remonte et retrouve l'équilibre sur la semaine

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens et retrouvaient leur niveau du début de la semaine, les marchés...

vendredi 20 janvier 2017 à 15:08

Le pétrole ouvre en nette hausse à New York, à 52,51 dollars…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse vendredi à New York, profitant de l'approche d'une réunion du comité...

vendredi 20 janvier 2017 à 13:58

Pétrole: Schlumberger dans le rouge en 2016, table sur un ré…

Paris: Schlumberger est tombé dans le rouge en 2016, affecté par la chute des prix du pétrole, mais le leader mondial des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite