Menu
RSS
A+ A A-

Chute à des plus bas depuis 3 mois, plombé par l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole chutaient lourdement vendredi en fin d'échanges européens, plombés par le ralentissement inattendu des embauches aux Etats-Unis, qui a alimenté des inquiétudes sur la vigueur de la reprise de la première économie mondiale, la plus gourmande en brut.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 112,62 dollars, perdant 3,46 dollars par rapport à la clôture de jeudi. Le cours du Brent est tombé à 111,76 dollars en cours de séance, à son plus bas niveau depuis trois mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 4,17 dollars à 98,37 dollars, après être tombé à 97,83 dollars, un plus bas depuis le 2 février.

"Le brut a été laminé sur les marchés cette semaine, enregistrant sa perte hebdomadaire la plus importante depuis septembre", relevait Craig Erlam, analyste chez Alpari UK.

Les cours de l'or noir étaient pénalisés depuis jeudi par des déclarations du secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), selon lequel les pays producteurs souhaitent que les prix reviennent à des niveaux soutenables pour les pays consommateurs.

Mais l'annonce vendredi d'un net ralentissement, que les observateurs n'avaient pas anticipé, des créations d'emplois aux Etats-Unis en avril ont considérablement accentué la pression sur les cours.

"Les prix du brut ont lourdement chuté vendredi du fait d'une augmentation des craintes de ralentissement de la croissance mondiale", notait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

"Les indicateurs américains moroses publiés ces derniers jours renforcent les doutes sur la reprise de la demande pétrolière des Etats-Unis, le premier consommateur mondial, et l'ampleur des stocks pétroliers dans le pays contribue à accentuer la pression sur les prix", observaient les analystes de Commerzbank.

Le rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie (DoE) avait fait mercredi l'effet d'une douche froide pour le marché, en faisant état d'une nouvelle forte augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Ces réserves, qui ont gonflé de près de 30 millions de barils en six semaines, atteignent désormais leur plus haut niveau depuis septembre 1990.

Aux inquiétudes sur la santé de l'économie américaine s'ajoutaient un mauvais indicateur européen. En effet, l'activité du secteur privé s'est contractée plus fortement que prévu en avril dans la zone euro, selon une deuxième estimation vendredi de l'indice PMI, laissant penser que les pays de l'Union monétaire pourraient être en récession plus longtemps qu'attendu.

ds



(AWP / 04.05.2012 18h31)


Commenter Chute à des plus bas depuis 3 mois, plombé par l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite