Menu
RSS
A+ A A-

Les cours reculent, prudence après les stocks et avant l'emploi US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sous le coup de la forte hausse des stocks pétroliers américains annoncée mercredi, et prudent à la veille du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 117,61 dollars, perdant 59 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 50 cents à 104,72 dollars.

Les cours accentuaient leur net recul de la veille, dans un marché "qui reste sous la pression d'une hausse continue des stocks américains de brut", un signe inquiétant pour la solidité de la demande des Etats-Unis, premier pays consommateur de brut, observaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), publiés mercredi, ont ébranlé le marché, faisant état d'une augmentation de 2,8 millions de barils, plus forte qu'attendu, des stocks de brut lors de la semaine achevée le 27 avril.

Ces réserves, qui avaient déjà gonflé de 27 millions de barils sur les cinq semaines précédentes, atteignent désormais leur plus haut niveau depuis septembre 1990.

"Mais c'est déjà un record historique pour cette période de l'année. Autant dire qu'un recours aux réserves stratégiques (une mesure envisagée par le gouvernement américain pour faire baisser les prix du baril, ndlr) devra attendre, car il n'y a tout simplement pas de demande suffisante en ce moment pour absorber une offre" déjà abondante, remarquait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

Par ailleurs, les investisseurs restaient sur leurs gardes avant le rapport mensuel vendredi sur l'emploi américain, considéré comme un baromètre crucial pour évaluer la vigueur de la reprise de la première économie mondiale.

Or, "les chiffres du (cabinet de ressources humaines) ADP publiés mercredi ont fait état d'embauches bien moindres qu'attendu dans le secteur privé en avril, et cela augure de statistiques moins solides qu'attendu dans le rapport de vendredi", estimait M. Jakob.

Le cabinet ADP a indiqué mercredi dans son enquête mensuelle sur l'emploi que les entreprises privées n'avaient embauché que 119.000 personnes en avril, soit 41% de moins qu'en mars, un indicateur décevant qui a renforcé la nervosité des investisseurs, déjà refroidis mercredi par des indicateurs en berne dans la zone euro.

Les inquiétudes sur une aggravation de la crise des dettes publiques dans l'Union monétaire continuaient par ailleurs de peser sur le marché, les projecteurs se tournant particulièrement sur la situation de l'Espagne, qui a enregistré jeudi des taux d'emprunt en forte hausse lors d'une émission obligataire, signe de la défiance persistante des investisseurs.

jq



(AWP / 03.05.2012 12h49)


Commenter Les cours reculent, prudence après les stocks et avant l'emploi US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite