Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York, saluant les chiffres industriels

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en nette hausse mardi à New York, stimulés par l'accélération inattendue de l'activité manufacturière aux Etats-Unis, mais le marché restait vulnérable aux développements en Europe.

Le baril de WTI "light sweet crude" pour livraison en juin a terminé à 106,16 dollars, en progression de 1,29 dollar par rapport à la clôture de lundi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a clôturé à 119,66 dollars, gagnant 16 cents par rapport à la clôture de lundi.

"Le pétrole repart à la hausse", s'est félicité Rich Ilczyszyn, courtier chez iiTrader.com

"Le marché a répondu positivement" aux chiffres industriels, a-t-il résumé, tout en notant que les prix stagnaient entre 105 et 110 dollars.

L'activité des industries manufacturières aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut, s'est accélérée en avril pour le deuxième mois d'affilée et contre toute attente, selon l'indice des directeurs d'achat de ce secteur publié mardi, pour s'établir à 54,8%, son niveau le plus élevé en dix mois.

"Cet indicateur encourageant est venu renforcer les espoirs d'une économie américaine plus robuste qu'une série d'indicateurs moroses publiés ces derniers temps le laissaient supposer", a expliqué David Morrison, analyste du courtier GFT.

"Si les chiffres de l'emploi ne sont pas déprimants vendredi, on peut imaginer que les cours vont avancer rapidement vers les 110 dollars" le baril, a avancé M. Ilczyszyn.

Les opérateurs attendaient en effet avec impatience le rapport mensuel sur l'emploi américain vendredi, considéré comme crucial pour évaluer la santé économique du pays.

Les craintes sur la solidité de la demande énergétique américaine avaient été récemment alimentées par des indicateurs en berne et le fort gonflement des stocks pétroliers du pays.

En Chine, l'expansion de l'activité manufacturière s'est poursuivie en avril, atteignant un plus haut depuis plus d'un an. L'indice d'avril est légèrement inférieur aux attentes des analystes (53,3 contre 53,5 attendu) mais il s'agit tout de même du cinquième mois consécutif d'une hausse de cet indice, et son plus haut niveau depuis mars 2011.

"Les chiffres chinois étaient légèrement en-deçà des attentes mais montrent toujours une hausse", a commenté Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric.

La hausse a par ailleurs profité de transferts d'actifs, en ce début de mois de mai, a fait remarquer Rich Ilczyszyn.

Le marché du pétrole est resté marqué mardi par un volume d'échanges très limité, de nombreux opérateurs étant absents en raison de la fête du travail, fériée dans un grand nombre de pays européens et asiatiques.

rp



(AWP / 02.05.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, saluant les chiffres industriels


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite