Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, inquiétudes sur la zone euro et les Etats-Unis pèsent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent pâtissant des hoquets de l'économie américaine et des inquiétudes persistantes sur la zone euro, où sont attendues cette semaine des élections importantes dans plusieurs pays.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 119,05 dollars, perdant 78 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 59 cents à 104,34 dollars.

Le marché du pétrole avait bénéficié la semaine précédente de spéculations sur la possibilité de voir la Réserve fédérale américaine (Fed) relancer ses injections de liquidités pour soutenir l'économie, des mesures de nature à alimenter les investissements dans les matières premières.

Cependant, les cours ont été ébranlés vendredi par l'annonce du Produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut, qui a nettement ralenti au premier trimestre de l'année, ravivant les craintes sur la solidité de la demande américaine.

De fait, "tout optimisme des investisseurs (sur une remontée des cours du baril, ndlr) serait déplacé, étant donné l'important excédent de production actuel à l'échelle mondiale, un apaisement des tensions géopolitiques (dans le dossier iranien), et la crise persistante des dettes souveraines dans la zone euro", soulignaient les analystes de Commerzbank.

La situation de l'Espagne continuait particulièrement d'inquiéter les opérateurs, qui redoutent de voir le pays contraint de faire appel à un plan de sauvetage extérieur.

"Etant donné la taille de l'économie espagnole, le poids de sa dette, et l'exposition des banques de la zone euro (à la dette espagnole), une aggravation de la crise en Espagne signifie une aggravation de la crise pour l'Union monétaire" dans son ensemble, notait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Les investisseurs se montraient par ailleurs prudents dans l'attente de l'issue des élections qui vont avoir lieu en fin de semaine dans plusieurs pays importants d'Europe: la France doit élire dimanche prochain son nouveau président de la République, tandis que la Grèce, à l'origine de la crise de la dette, renouvellera son parlement.

"L'élan dont bénéficie (le candidat socialiste à la présidence française) François Hollande traduit une opposition claire (des électeurs) contre les mesures d'austérité défendues par l'Allemagne, qui n'est plus en position de force", soulignait M. Hufton.

"Cela peut peser sur les places boursières et effrayer les marchés obligataires", estimait l'analyste, ajoutant que l'aggravation de la crise en Europe "avec les implications négatives pour la croissance économique mondiale accentuent la pression sur les prix du pétrole".

Les opérateurs surveillaient toujours, cependant, la montée des tensions au Soudan, qui a déclaré l'état d'urgence dans trois Etats frontaliers du Soudan du Sud. Le différend entre les deux pays avait conduit en janvier le Soudan du sud à stopper sa production de pétrole, qui était alors de 350.000 barils par jour.

sm



(AWP / 30.04.2012 13h00)


Commenter Le brut recule, inquiétudes sur la zone euro et les Etats-Unis pèsent


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite