Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York malgré les chiffres décevants du PIB

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi en dépit de chiffres du PIB décevants aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut, le marché prolongeant la hausse des derniers jours car toujours plus confiant en une intervention de la Réserve fédérale.

Le baril de WTI "light sweet crude" pour livraison en juin a terminé à 104,93 dollars, en hausse de 38 cents par rapport à la clôture de jeudi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a reculé à 119,83 dollars, perdant 9 cents par rapport à la clôture de jeudi.

"Les nouvelles économiques n'ont pas été particulièrement bonnes aujourd'hui, en particulier le PIB, mais il y a eu des développements intéressants au cours de la semaine, comme les ventes de maison ou la réunion du FOMC", le Comité de politique monétaire de la Fed, a déclaré Tom Bentz, de BNP Paribas.

La croissance économique des Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut, a ralenti nettement au premier trimestre, selon la première estimation officielle du PIB américain de l'hiver publiée vendredi.

Par rapport au trimestre précédent, le produit intérieur brut du pays a augmenté de 2,2% en rythme annualisé de janvier à mars après avoir progressé de 3,0% pendant les trois mois d'automne, a indiqué le département du Commerce.

Le chiffre du ministère est inférieur à l'estimation médiane des analystes, qui donnait un taux de croissance de 2,5% au premier trimestre.

Ces statistiques ont mis le marché "sous pression", mais les cours se sont maintenus car les investisseurs estiment que la Fed n'aura plus d'autre choix que d'intervenir: "une mesure d'assouplissement monétaire est attendue pour les prochains mois, sans doute juillet, avant l'élection" présidentielle américaine, a déclaré John Kilduff, analyste chez Again Capital.

Le patron de la Fed, Ben Bernanke, a évoqué mercredi la possibilité d'un assouplissement monétaire supplémentaire si besoin était. De telles mesures se traduisent habituellement par des injections de liquidités dans la première économie mondiale qui ont pour effet de diluer la valeur du billet vert.

Un dollar faible est avantageux pour les investisseurs étrangers, munis d'autres devises.

Dans le reste de l'actualité financière, la crise européenne de la dette est revenue hanter les opérateurs avec la décision de l'agence de notation Standard and Poor's (S&P) d'abaisser de deux crans la note de solvabilité financière de l'Espagne, de "A", à "BBB+", en raison des "risques importants" pesant sur la croissance économique du pays.

"L'abaissement de la note espagnole par Standard & Poor's a mis un terme à l'optimisme qui soutenait jeudi le marché du pétrole", ont noté les analystes de Commerzbank.

"L'agence de notation croit que la contraction de l'économie espagnole laisse présager que le gouvernement ne va pas tenir ses objectifs budgétaires et qu'il va devoir organiser un nouveau plan de sauvetage du secteur bancaire", a analysé Tamas Varga, du courtier PVM.

La décision de S&P "ouvre une période de nervosité accrue pour la zone euro", détournant les opérateurs des actifs jugés plus risqués, dont le pétrole, a-t-il souligné.

"S'ils ne sont plus soutenus par les autres marchés financiers, les prix du pétrole vont s'affaiblir, minés par l'apaisement des tensions géopolitiques et l'existence d'un important surplus de production qui ne va faire que grossir dans les mois qui viennent" à l'échelle mondiale, ont remarqué les experts de Commerzbank.

rp



(AWP / 30.04.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York malgré les chiffres décevants du PIB


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite