Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York dans un marché qui attend le PIB

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont fini en légère hausse à New York jeudi, profitant du repli du dollar, dans un marché qui est resté relativement calme en attendant de connaître les chiffres du PIB américain, vendredi.

Le baril de WTI "light sweet crude" pour livraison en juin a terminé à 104,55 dollars, en hausse de 43 cents par rapport à la clôture de mercredi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a clôturé à 119,92 dollars, gagnant 78 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Le marché pétrolier a profité du repli du billet vert, a souligné Rich Ilczyszyn, analyste de iiTrader.com, expliquant que Wall Street "a continué à analyser les conclusions du FOMC", le Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Une intervention de l'institution de Washington "serait très constructive pour le marché pétrolier", a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La monnaie américaine est en effet restée pénalisée par des déclarations de Ben Bernanke, le président de la Fed, qui a évoqué mercredi la possibilité d'un assouplissement monétaire supplémentaire si besoin était.

Or, de telles mesures se traduisent habituellement par des injections de liquidités dans la première économie mondiale qui ont pour effet de diluer la valeur de la devise américaine, ce qui rend plus attractifs les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les investisseurs écoutent Ben Bernanke "en bons élèves et fixent les prix en pariant sur une reprise progressive de l'économie grâce à des taux d'intérêts bas", a expliqué Phil Flynn, de PFG Best.

"La prime de risque revient", a-t-il avancé.

Reste que "la réunion du FOMC d'hier était une répétition de celle de mars et n'a pas fourni de nouvelle réponse", a estimé M. Ilczyszyn, indiquant qu'en conséquence, les investisseurs attendaient d'autant plus les premières estimations sur le PIB du premier trimestre aux Etats-Unis, publiés vendredi.

"On va avoir une bonne indication de la direction" à venir de l'économie du premier consommateur mondial de brut, a-t-il fait valoir.

Le marché pétrolier a par ailleurs été bridé par la pression des bourses qui ont reculé en raison de "l'inquiétude pour la dette souveraine espagnole et les perspectives négatives sur le budget" espagnol, a commenté Andy Lipow, soulignant que les déboires de Madrid faisaient craindre pour la croissance mondiale.

Les cours étaient en outre une fois encore soutenu par "le joker iranien", a remarqué M. Ilczyszyn, citant des informations faisant état de la volonté de Téhéran de ne pas se livrer à l'enrichissement nucléaire.

"L'Iran souhaite accepter la proposition russe de ne pas pousser plus loin son programme nucléaire", a rapporté Commerzbank, expliquant qu'en retour "l'Union européenne devrait lever son embargo sur le pétrole iranien, qui doit entrer en vigueur le 1er juillet".

Toutefois, "le marché reste prudent avant d'avoir plus de détails", a noté M. Ilczyszyn.

rp



(AWP / 27.04.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York dans un marché qui attend le PIB


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite