Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite; marché prudent où pèsent les craintes en zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient de façon contrastée mardi en fin d'échanges européens, reculant à Londres mais grimpant quelque peu à New York, dans un marché prudent où pesaient toujours les inquiétudes sur la zone euro et la solidité de la reprise économique américaine.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 118,20 dollars, en baisse de 51 cents par rapport à la clôture de lundi.

En revanche, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin, dont c'est le deuxième jour comme contrat de référence, progressait de 47 cents à 103,58 dollars.

"Une série d'indicateurs économiques décevants accroît la pression sur les prix du pétrole et alimente les inquiétudes d'un ralentissement de l'économie mondiale", et donc les craintes sur les perspectives de la demande énergétique, observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Après des indicateurs d'activité moroses en Chine et en zone euro lundi, des statistiques publiées mardi aux Etats-Unis, premier pays consommateur mondial de brut, n'étaient pas pour rassurer les investisseurs, faisant état d'un nouveau recul du moral des ménages américains en avril et d'une chute inattendue des ventes de maisons neuves dans le pays en mars.

Par ailleurs, "les prix évoluent au gré des turbulences en zone euro, où les inquiétudes ont été accentuées lundi par la démission du gouvernement néerlandais, qui avait été un allié de l'Allemagne dans ses politiques d'austérité", et les résultats du premier tour de l'élection présidentielle française, soulignait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

La situation de l'Espagne continuait par ailleurs d'alarmer les opérateurs, qui doutent de sa capacité à financer son déficit sans aide extérieure: le pays a levé mardi 1,933 milliard d'euros sur le marché, mais a dû concéder des taux d'intérêt qui ont presque doublé depuis fin mars sur des échéances similaires.

Dans un tel environnement, "les investisseurs sont incités à engranger quelques bénéfices, alors que l'appétit pour les actifs jugés risqués (comme les matières premières, ndlr) reste limité", notait Mme Sokou.

Selon elle, le marché se montrait par ailleurs prudent, tournant son attention vers une réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), dont les conclusions seront connues mercredi, "ce qui donnera une direction plus claire au dollar à court terme".

Une nouvelle injection par la Fed de liquidités pour soutenir l'économie, possibilité sur laquelle s'interrogeaient les analystes, contribuerait à affaiblir le dollar, ce qui rendrait plus attractifs les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Sur le front de l'offre, les craintes de tensions continuaient par ailleurs d'apporter un soutien aux prix du baril, notamment en raison de l'aggravation de problèmes techniques pénalisant la production en mer du Nord.

Ainsi, la production sur le champ de Buzzard, l'un des principaux en mer du Nord, qui produit en temps normal 200'000 barils par jour, a été interrompue suite à un incident samedi et même si la production "devrait redémarrer d'ici à deux jours", "les risques latents de perturbations de l'offre aident les cours" à résister, soulignaient les analystes de Commerzbank.

rp



(AWP / 24.04.2012 18h30)


Commenter Le brut hésite; marché prudent où pèsent les craintes en zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite