Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, encouragé par un indicateur allemand

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse vendredi, dans un marché encouragé par la hausse surprise d'un indicateur allemand dans un contexte d'inquiétude pour la demande en Europe et dans le monde.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, prenait 1,72 dollar vers 13H25 GMT par rapport à la clôture de jeudi, à 103,99 sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les prix du pétrole ont été revigorés par la nouvelle de la hausse surprise du baromètre Ifo du climat des affaires en Allemagne.

Cet indicateur très suivi, et considéré comme un bon reflet de l'humeur des entrepreneurs allemands, s'est encore légèrement amélioré en avril, affichant sa sixième hausse consécutive et déjouant les pronostics des analystes dont la majorité l'attendait en recul compte tenu de données économiques peu reluisantes.

"C'est la nouvelle de la matinée. Cet indicateur est très regardé par les investisseurs en Europe et par les autres marchés. Quelques jours après la hausse de l'indice ZEW (le baromètre du moral des investisseurs allemands qui a enregistré une cinquième hausse consécutive en avril), cela a vraiment aidé le marché à reprendre confiance, faisant rebondir les prix du brut", a commenté Matt Smith, de Summit Energy (Schneider Electric).

En outre, dans le sillage de la publication de ce chiffre, l'euro reprenait du terrain face au dollar, ce qui soutenait encore davantage les cours du brut.

En effet, un billet vert plus faible rend les achats d'actifs libellés en dollars, tels que le brut, plus attractifs pour les acheteurs munis d'autres devises.

A plus long terme, en revanche, comme l'a illustré une semaine plutôt terne sur les marchés pétroliers, les cours étaient menacés par des perspectives moroses pour la consommation mondiale, les opérateurs s'inquiétant toujours d'un excédent trop net de la production mondiale malgré des craintes d'une aggravation des tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

"Etant donné que la demande mondiale est modeste, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) produit désormais davantage qu'il n'est nécessaire, ce qui aboutira probablement à gonfler encore plus les stocks mondiaux", contribuant ainsi à peser sur les cours, ont ainsi observé les analystes de Commerzbank.

sm



(AWP / 20.04.2012 15h47)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, encouragé par un indicateur allemand


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite