Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse légèrement, prudence dans un marché sans élan

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient légèrement, dans un marché sans entrain toujours dominé par la prudence, alors qu'une série d'indicateurs américains décevants sont venus renforcer la veille les inquiétudes sur la solidité de la demande de brut des Etats-Unis.

Vers 10H15 GMT (12H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 118,54 dollars, en hausse de 54 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, gagnait 36 cents à 102,63 dollars.

Les cours du baril peinaient à gagner du terrain, après avoir connu la veille des sorts contrastés, perdant 40 cents à New York et terminant quasiment à l'équilibre à Londres, dans un marché sans volume refroidi par des indicateurs américains décevants.

Des chiffres sur l'emploi, faisant état d'une baisse bien mois importante que prévu des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière, "ont ravivé les doutes sur la solidité de la reprise économique aux Etats-Unis", le premier pays consommateur de brut, notaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Les chiffres des ventes de logements anciens dans le pays ont aussi déçu, avec une baisse pour le deuxième mois d'affilée en mars, "ce qui montre que la reprise sur le marché de l'immobilier s'annonce chaotique", de mauvais augure pour la poursuite de la reprise de la première économie mondiale, ajoutait JBC Energy.

Les craintes sur la demande pétrolière américaine avaient été alimentées plus tôt cette semaine, par l'annonce d'une nouvelle forte hausse des stocks de brut dans le pays, qui ont gonflé de 23 millions de barils sur les quatre dernières semaines.

Par ailleurs, les inquiétudes sur la zone euro restaient vives après une émission obligataire de l'Espagne jeudi, qui a certes suscité une demande meilleure qu'attendu mais à un taux en nette augmentation, signe de la défiance persistante des investisseurs.

Face aux perspectives moroses de la consommation mondiale et en dépit des craintes d'une aggravation des tensions géopolitiques au Moyen-Orient, les opérateurs s'inquiètaient toujours d'un trop net excédent de la production mondiale.

"Etant donné que la demande mondiale est modeste, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) produit désormais davantage qu'il n'est nécessaire, ce qui aboutira probablement à gonfler encore plus les stocks mondiaux", contribuant ainsi à peser sur les cours, observaient les analystes de Commerzbank.

Le cabinet britannique Oil Movements, qui évalue le trafic pétrolier maritime mondial, a estimé dans une note publiée jeudi que les exportations de l'Opep ont atteint au cours du mois d'avril leur plus haut niveau mensuel depuis 2008, et devraient encore augmenter de 620.000 barils par jour (+2,6%) sur la période de 4 semaines qui s'achèvera le 5 mai.

tt



(AWP / 20.04.2012 12h45)


Commenter Le brut progresse légèrement, prudence dans un marché sans élan


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite