Menu
RSS
A+ A A-

Le brut remonte, le marché reste hanté par les craintes en zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens, se reprenant après leur net repli de la veille, mais les inquiétudes sur la demande mondiale et les craintes sur la zone euro restaient vives, une émission obligataire en Espagne peinant à rassurer les opérateurs.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 118,80 dollars, en hausse de 83 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai, dont c'est l'avant-dernier jour de cotation, gagnait 28 cents à 102,95 dollars.

Les cours du baril de Brent se ressaisissaient quelque peu, après être descendu la veille jusqu'à 116,70 dollars, un plus bas depuis le 10 février, mais le marché restait extrêmement nerveux.

Les cours "pâtissent de la réduction de la prime de risque", en raison d'une légère détente des tensions géopolitiques au Moyen-Orient, "et d'un ralentissement saisonnier de la demande", mais après le net recul de mercredi, "des investisseurs réalisent des achats à bon compte", soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

La situation en la zone euro restait cependant au centre des préoccupations des opérateurs, ces derniers doutant notamment de la capacité de l'Espagne à juguler son déficit budgétaire sans aide extérieure, redoutant une aggravation de la crise des dettes souveraines en Europe.

L'Espagne a levé jeudi 2,541 milliards d'euros en obligations, un peu plus que prévu, grâce à une forte demande des investisseurs, mais le taux des obligations à 10 ans a nettement grimpé par rapport à la dernière émission similaire en janvier - signe de la défiance persistante des opérateurs.

Par ailleurs, les investisseurs continuaient de digérer les chiffres du Département américain de l'Energie (DoE), publiés mercredi.

Celui-ci a fait état d'un gonflement de 3,9 millions de barils des réserves américaines de brut lors de la semaine achevée le 13 avril, mais aussi d'importants reculs des stocks d'essence et de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

"En dépit des hausses substantielles et persistantes des stocks de brut (ces dernières semaines, ndlr), les recul des réserves de produits raffinés et l'amélioration des chiffres de la demande sont encourageants", d'autant que dans l'ensemble, "les récents indicateurs macroéconomiques aux Etats-Unis laissent supposer une demande décente" pour la saison estivale des grands déplacements en voiture dans le pays, notait M. Kryuchenkov.

cha



(AWP / 19.04.2012 12h54)


Commenter Le brut remonte, le marché reste hanté par les craintes en zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite