Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York, le marché suspendu à l'Espagne

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en nette baisse mercredi à New York, se repliant alors que l'Espagne et l'Europe sont à nouveau au coeur des inquiétudes des marchés américains, déçus également par la forte hausse des réserves de brut aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a perdu 1,53 dollar par rapport à mardi, à 102,67 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a fini à 117,97 dollars, en baisse de 81 cents par rapport à la clôture de mardi, après être descendu vers 15H30 GMT jusqu'à 116,70 dollars, son plus bas niveau depuis le 10 février.

"Le marché a ouvert en baisse avec les craintes pour l'Espagne et la baisse s'est creusée avec le rapport du DOE (le département américain de l'Energie) qui a montré que les stocks s'étaient encore nettement renforcés", a résumé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

L'Espagne est dans le collimateur des investisseurs qui doutent de sa capacité à juguler son déficit budgétaire sans aide extérieure, et les craintes d'une contagion de la crise des dettes en zone euro les poussaient à délaisser les actifs jugés plus risqués, tels que les matières premières.

Les cours du baril ont par ailleurs nettement accentué leurs pertes après la publication des chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie, qui étaient de nature à alimenter les inquiétudes sur la solidité de la demande énergétique des Etats-Unis, premier pays consommateur de brut au monde.

Selon le DoE, les réserves américaines de brut ont grimpé de 3,9 millions de barils lors de la semaine achevée le 13 avril, une hausse quatre fois supérieure aux attentes des analystes, alors que ces stocks avaient déjà progressé de près de 19 millions de barils sur les trois semaines précédentes.

"La demande reste fragile", a souligné Matt Smith.

Selon Nic Brown, analyste chez Natixis, "cette hausse est le résultat d'importations élevées et continues, ainsi que d'une faible cadence des raffineries, en particulier celles dans le golfe du Mexique qui se préparent à l'inversement de l'oléoduc Seaway".

L'écoulement de ce pipeline, qui relie le golfe du Mexique au plus gros terminal pétrolier du pays, à Cushing (Oklahoma, sud), va être inversé à la mi-mai.

Cette opération vise à désengorger Cushing, pour transporter une partie des réserves surabondantes de brut texan qui y sont entreposés vers les raffineries de la côte du golfe du Mexique. Les stocks surabondants de Cushing pèsent depuis plus de deux ans sur le cours du WTI, celui-ci prenant le brut texan comme référence.

En revanche, les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont reculé de 2,9 millions de barils, près de dix fois plus qu'attendu par les analystes, tandis que les stocks d'essence se repliaient de 3,7 millions de barils, également plus que prévu.

rp



(AWP / 19.04.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York, le marché suspendu à l'Espagne


La Compagnie pétrolière Espagnole Repsol

Alaska: Repsol annonce la découverte d'un gisement de 1,2 milliard de bar…

jeudi 09 mars 2017

Madrid: La compagnie pétrolière espagnole Repsol a annoncé jeudi avoir découvert un gisement de pétrole en Alaska d'environ 1,2 milliard de barils de brut "récupérables".


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Repsol

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite