Menu
RSS
A+ A A-

PÉTROLE

prix-du-petrole New York New York : Les stocks de pétrole brut ont continué leur progression la semaine dernière aux Etats-Unis, augmentant quatre fois plus qu'attendu par les analystes, selon des chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Energie (DoE).

Les stocks de brut ont progressé de 3,9 millions de barils lors de la semaine achevée le 13 avril, pour s'établir à 369,0 millions de barils. Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient sur une hausse de 900.000 barils seulement.

Ces stocks ont gonflé de près de 19 millions de barils sur les trois semaines précédentes.

Ils se maintiennent dans le haut de la fourchette moyenne en cette période de l'année, même s'ils sont en recul de 1,7% par rapport à leur niveau de l'an dernier, a précisé le ministère.

Les stocks de produits distillés ont chuté de 2,9 millions de barils, à 129,0 millions de barils, soit près de dix fois plus qu'attendu par les analystes qui tablaient sur une baisse de 300.000 barils seulement. Ces réserves incluent le gazole et le fioul de chauffage.

Ils accentuent leur recul par rapport à la semaine précédente, enregistrant une baisse de 13,1% sur un an, et se maintiennent dans la partie médiane de la fourchette moyenne pour cette période de l'année.

Les stocks d'essence se sont fortement repliés, de 3,7 millions de barils à 214,0 millions de barils, alors que les analystes s'attendaient à un recul de 1,0 million de barils seulement.

Ils se maintiennent dans la partie haute de la fourchette moyenne en cette période de l'année, en hausse de 2,8% par rapport à leur niveau de l'an dernier, a précisé le ministère.

Toutes catégories confondues, les stocks pétroliers américains ont baissé de 2,2 millions de barils, après un recul de 3,9 millions de barils au cours de la semaine précédente.

Côté demande, sur les quatre dernières semaines, les Etats-Unis ont consommé en moyenne 18,6 millions de barils par jour de produits pétroliers, soit 2,7% de moins qu'un an plus tôt.

La demande d'essence affiche un recul de 2,8%, et celle de produits distillés de 0,8%.

Les raffineries américaines ont accéléré leur cadence: elles ont fonctionné à 84,6% de leurs capacités, contre 83,8% la semaine précédente.

Vers 15H00 GMT, le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai accélérait son repli, cédant 1,20 dollar à 103,00 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

sm



(AWP / 18.04.2012 17h38)


Commenter PÉTROLE


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite