Menu
RSS
A+ A A-

En repli, pénalisé par le dollar après l'emploi américain

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole se repliaient vendredi en fin d'échanges européens, pénalisés par un renchérissement du dollar après la publication d'un rapport contrasté sur l'emploi américain, alors que le marché continuait de surveiller la situation toujours tendue en Egypte.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 100,32 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, lâchant 1,44 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait quant à lui 1,09 dollar à 89,45 dollars.

Les cours du baril, encore en petite hausse à l'ouverture du marché new-yorkais, ont effacé leurs gains et rapidement accéléré leur baisse, pénalisés par un soudain renchérissement de la monnaie américaine, qui rendait moins attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le billet vert était porté par la publication du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis, aux chiffres contrastés mais favorablement accueilli des opérateurs.

Selon ce rapport très attendu, le taux de chômage américain est tombé à 9,0% en janvier, son plus bas niveau depuis avril 2009, mais les créations d'emplois (36'000) ont été quatre fois moins importantes qu'anticipé par les économistes.

Le marché du pétrole restait cependant soutenu par les tensions persistantes en Egypte, alors que des centaines de milliers d'Egyptiens se rassemblaient au Caire vendredi pour réclamer le départ du président Hosni Moubarak.

L'Egypte n'est pas un gros producteur de brut, mais le pays abrite deux voies stratégiques acheminant le pétrole du Proche-Orient, de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

"Alors que le monde entier continue de surveiller les troubles en Egypte, la situation est loin d'être au beau fixe dans le reste de la région", relevait Tamas Varga, analyste de PVM Oil Associates, citant notamment les manifestations déjà survenues en Jordanie et au Yémen.

"Un coup d'oeil rapide sur la carte" suffit à comprendre pourquoi les préoccupations des opérateurs sont aussi vives, selon Mme Varga: "les pays du Proche-Orient et d'Afrique du Nord ont une production combinée de plus de 26 millions de barils par jour au total, soit plus de 30% de l'offre mondiale".

Les vastes capacités de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui s'est dite prête à réagir au cas où la crise égyptienne affecterait l'offre mondiale de brut, pourraient également contribuer à modérer la nervosité des investisseurs.

ds

(AWP/04 février 2011 18h30)

Commenter En repli, pénalisé par le dollar après l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite