Menu
RSS
A+ A A-

Asie: le brut mitigé, entre zone euro et indicateurs US (104,23 USD)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les prix du pétrole étaient mitigés mercredi en Asie, les inquiétudes persistantes des investisseurs au sujet de la crise de la dette dans la zone euro pesant contre une série de bons indicateurs économiques aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai, qui s'était nettement apprécié mardi, gagnait trois cents à 104,23 dollars US tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin abandonnait 11 cents, à 118,67 dollars.

"Le Brent reste plombé par les préoccupations liées à la dette européenne malgré le succès de l'emprunt espagnol (mardi). Les choses peuvent changer rapidement et les investisseurs restent vigilants", estime Justin Harper chez IG Markets à Singapour.

L'Espagne est dans le collimateur des investisseurs qui doutent de sa capacité à juguler son déficit budgétaire sans aide extérieure. Le pays a bénéficié d'une forte demande des marchés, mardi, pour se refinancer à court terme, mais l'inquiétude demeure quant à ses perspectives économiques et menace sa prochaine émission de dette, prévue jeudi.

Bien que forcée de payer le prix fort pour se refinancer, l'Espagne est parvenue mardi à emprunter 3,178 milliards d'euros en bons à 12 et 18 mois, dépassant le sommet de la fourchette prévue (de 2 à 3 milliards).

A l'inverse, "le WTI et les marchés d'actions ont été portés par des résultats d'entreprise encourageants aux Etats-Unis et les projections de croissance du FMI", relève Justin Harper.

Dans ses prévisions économiques de printemps rendues publiques mardi, le FMI a revu à la hausse ses perspectives de croissance globales, de 3,3% à 3,5% et pour les Etats-Unis de 1,8% à 2,1%.

Il a également estimé que la croissance de la zone euro devrait se replier de 0,3% et non de 0,5% comme envisagé précédemment.

Mais "la possibilité que la crise reparte au quart de tour reste un risque majeur pour la croissance et la stabilité du secteur financier jusqu'à ce que les problèmes de fond (de la zone euro) soient résolus", a prévenu le FMI.

Dernier développement particulièrement suivi par les investisseurs: la décision d'inverser à la mi-mai le sens de l'oléoduc Seaway aux Etats-Unis, qui relie le golfe du Mexique au plus gros terminal pétrolier du pays, à Cushing (Oklahoma, sud).

Cette opération vise à désengorger Cushing, dont les stocks surabondants pèsent depuis plus de deux ans sur le cours du WTI, celui-ci prenant le brut texan comme référence.

Mardi, le baril de "light sweet crude" (WTI) a progressé de 1,27 dollar par rapport à la clôture de lundi, à 104,20 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent a fini à 118,78 dollars, en progression de 10 cents.

fah



(AWP / 18.04.2012 06h23)


Commenter Asie: le brut mitigé, entre zone euro et indicateurs US (104,23 USD)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite