Menu
RSS
A+ A A-

Le brut remonte dans un marché prudent toujours inquiété par la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole tentaient de se reprendre mardi en cours d'échanges européens, après une forte baisse la veille à Londres, dans un marché cependant toujours prudent, inquiété par les perspectives de la demande mondiale.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c'est le second jour comme contrat de référence, s'échangeait à 118,94 dollars, en hausse de 26 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai gagnait 71 cents à 103,64 dollars.

Le cours du Brent tentait de regagner un peu de terrain, après avoir trébuché de plus de 2,50 dollars lundi, et glissé mardi vers 07H00 GMT jusqu'à 117,98 dollars - son plus bas niveau depuis deux mois, sur fond de recul des tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

Un sommet a en effet réuni samedi à Istanbul les représentants de l'Iran et du groupe 5+1 (les cinq membres du Conseil de sécurité de l'ONU plus l'Allemagne), qui ont décidé de se retrouver le 23 mai pour fixer un cadre de négociations sur le programme nucléaire iranien.

"Ces discussions, qualifiées de constructives par les participants, ont nettement pesé sur le cours du Brent, en apaisant quelque peu les tensions géopolitiques qui alimentent une prime de risque sur les prix du pétrole" depuis plusieurs mois, notait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Mais ce répit s'avérait fragile, le marché restant "tout de même sceptique" sur l'issue de ce processus, malgré des craintes toujours vives sur la consommation mondiale de brut, avertissait-il.

Ces craintes sur la demande, qui avaient elles aussi pesé sur les cours lundi, étaient cependant quelque peu tempérées mardi par une hausse inattendue du moral des investisseurs allemands en avril, selon le baromètre ZEW.

De son côté, le WTI, échangé sur la place new-yorkaise, confortait sa résistance de la veille, où il avait réussi à effacer ses pertes de la journée pour finir presque à l'équilibre.

"Le marché new-yorkais a profité des chiffres plus solides qu'attendu sur les ventes de détail (en mars) aux Etats-Unis", publiés lundi, un signe de bon augure sur la vigueur économique du premier pays consommateur de brut, avant un indicateur mardi sur la production industrielle, estimaient les analystes de Commerzbank.

Le WTI profitait par ailleurs de l'annonce, lundi, de l'inversion mi-mai, soit deux semaines plus tôt qu'envisagé initialement par l'opérateur de l'infrastructure, du sens de l'oléoduc Seaway aux Etats-Unis, qui relie le golfe du Mexique au plus gros terminal pétrolier du pays à Cushing (Oklahoma, sud).

Cette opération est destinée à désengorger Cushing, pour transporter une partie des réserves surabondantes de brut texan qui y sont entreposés vers les raffineries de la côte du golfe du Mexique. Les stocks surabondants de Cushing pèsent depuis plus de deux ans sur le cours du WTI, celui-ci prenant le brut texan comme référence.

"Cette décision contribuera à réduire le surplus des réserves (de Cushing) et à diminuer l'écart entre le WTI et le Brent londonien", observait Commerzbank.

cha



(AWP / 17.04.2012 12h45)


Commenter Le brut remonte dans un marché prudent toujours inquiété par la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite