Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse, la conférence d'Istanbul tempère les craintes sur l'Iran

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole accentuaient leur repli lundi en fin d'échanges européens, après une conférence à Istanbul sur le nucléaire iranien qui a tempéré les inquiétudes des investisseurs, dans un marché de surcroît hanté par les craintes sur la demande mondiale de brut.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, s'échangeait à 118,54 dollars, en baisse de 2,64 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai perdait 73 cents à 102,10 dollars.

A l'issue d'une rencontre samedi à Istanbul, l'Iran et le groupe 5+1 (les cinq membres du Conseil de sécurité de l'ONU plus l'Allemagne) ont décidé de se retrouver le 23 mai pour fixer un cadre de négociations sur le programme nucléaire iranien, soupçonné par les Occidentaux d'être à visée militaire.

Alors que les craintes de perturbations sur l'offre de brut du Moyen-Orient, en raison des sanctions internationales contre Téhéran, ont fortement gonflé les cours du baril ces derniers mois, "les discussions constructives ce week-end ont alimenté un repli des prix du pétrole lundi", notait Julian Jessop, analyste du cabinet britannique Capital Economics.

"La baisse des tensions géopolitiques (entre Iran et pays occidentaux) a non seulement réduit les risques d'un affrontement militaire, mais peut conduire à un fléchissement des sanctions occidentales contre Téhéran", expliquait-il.

Selon lui, "la prime de risque provoquée par l'Iran représentant quelque 10 dollars, il faut s'attendre à voir les prix du baril reculer encore davantage dans les prochaines semaines".

"Alors que les risques sur l'offre diminuent et que la méfiance des investisseurs pour les actifs jugés risqués tend à se renforcer, l'excédent de l'offre mondiale de pétrole pèse de plus en plus sur le marché", et donc sur les cours, soulignaient de leur côté les experts de Commerzbank.

Ainsi, le cabinet britannique Oil Movements, qui évalue le trafic pétrolier maritime mondial, a estimé que les exportations de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) devraient augmenter de 1,2 million de barils au cours du mois d'avril, la plus forte hausse sur 4 semaines depuis juillet 2004.

Or, dans le même temps, les inquiétudes sur la solidité de la consommation pétrolière mondiale restent vives, sur fond d'indicateurs mitigés aux Etats-Unis comme en Chine, les deux plus gros pays consommateurs de brut.

La Chine avait notamment ébranlé le marché vendredi en faisant état d'un ralentissement marqué de sa croissance économique sur les trois premiers mois de l'année, sous l'effet de la crise de la dette en Europe.

De plus, des indicateurs publiés lundi aux Etats-Unis se sont révélés contrastés: les ventes de détail y ont certes augmenté plus fortement que prévu en mars (ce qui a provoqué un sursaut très momentané des cours du brut en début d'échanges américains), mais l'activité manufacturière de la région de New York a nettement reculé en avril.

"Les menaces sur la croissance économique mondiale, l'augmentation de la production de l'OPEP et la réduction des tensions géopolitiques se conjuguent pour alimenter une baisse des prix au deuxième trimestre, qui est traditionnellement le plus faible de l'année" pour les prix du pétrole, résumait David Hufton, analyste du courtier PVM.

cha



(AWP / 16.04.2012 18h27)


Commenter Le brut baisse, la conférence d'Istanbul tempère les craintes sur l'Iran


Le pétrole en Iran


dimanche 14 janvier 2018

Le pétrolier iranien en flammes au large de la Chine a coulé…

pékin: Un pétrolier iranien en feu a coulé huit jours après sa collision au large de la Chine, ont rapporté dimanche les...

jeudi 11 janvier 2018

Chine: le pétrolier toujours en feu, début de polémique en I…

Pékin: La Chine tentait toujours jeudi d'éteindre le feu à bord d'un pétrolier iranien au large de ses côtes, tandis qu'en Iran...

lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 18 janvier 2018 à 12:08

Le pétrole stable avant les stocks américains et le rapport …

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens dans un marché attentiste avant le rapport hebdomadaire du Département...

jeudi 18 janvier 2018 à 11:35

Pétrole: l'Irak signe avec BP pour développer les champs de …

Kirkouk (irak): L'Irak a signé jeudi un contrat avec le géant pétrolier britannique BP pour développer la production de pétrole, que Bagdad...

jeudi 18 janvier 2018 à 06:45

Le pétrole continue de monter en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de monter jeudi en Asie, favorisés par des estimations jugées positives sur les stocks de brut...

mercredi 17 janvier 2018 à 21:21

Le pétrole soutenu à New York par la vague de froid frappant…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé en légère hausse mercredi, profitant des effets d'une vague de froid qui...

mercredi 17 janvier 2018 à 18:44

"Pétrole contre nourriture": la condamnation de To…

Paris: Sanction d'une "corruption" ou un "jugement moral"? La Cour de cassation a examiné mercredi le recours du pétrolier Total, condamné en...

mercredi 17 janvier 2018 à 18:09

Le pétrole se reprend dans un marché hésitant face à la prod…

Londres: Les cours du pétrole remontaient mercredi en fin d'échanges européens dans un marché proche de ses récents sommets mais qui peine...

mercredi 17 janvier 2018 à 15:31

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production augment…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture mercredi, dans un marché hésitant sur la direction à suivre après...

mercredi 17 janvier 2018 à 12:24

Le pétrole recule, le spectre de la production américaine re…

Londres: Les prix du pétrole reculaient encore mercredi en cours d'échanges européens alors que les marchés s'inquiètent de voir la production américaine...

mercredi 17 janvier 2018 à 05:38

Le pétrole continue de baisser en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mercredi en Asie, les marchés s'inquiétant d'une augmentation de la production américaine de pétrole de schiste...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite