Menu
RSS

Le brut baisse, la conférence d'Istanbul tempère les craintes sur l'Iran

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole accentuaient leur repli lundi en fin d'échanges européens, après une conférence à Istanbul sur le nucléaire iranien qui a tempéré les inquiétudes des investisseurs, dans un marché de surcroît hanté par les craintes sur la demande mondiale de brut.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, s'échangeait à 118,54 dollars, en baisse de 2,64 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai perdait 73 cents à 102,10 dollars.

A l'issue d'une rencontre samedi à Istanbul, l'Iran et le groupe 5+1 (les cinq membres du Conseil de sécurité de l'ONU plus l'Allemagne) ont décidé de se retrouver le 23 mai pour fixer un cadre de négociations sur le programme nucléaire iranien, soupçonné par les Occidentaux d'être à visée militaire.

Alors que les craintes de perturbations sur l'offre de brut du Moyen-Orient, en raison des sanctions internationales contre Téhéran, ont fortement gonflé les cours du baril ces derniers mois, "les discussions constructives ce week-end ont alimenté un repli des prix du pétrole lundi", notait Julian Jessop, analyste du cabinet britannique Capital Economics.

"La baisse des tensions géopolitiques (entre Iran et pays occidentaux) a non seulement réduit les risques d'un affrontement militaire, mais peut conduire à un fléchissement des sanctions occidentales contre Téhéran", expliquait-il.

Selon lui, "la prime de risque provoquée par l'Iran représentant quelque 10 dollars, il faut s'attendre à voir les prix du baril reculer encore davantage dans les prochaines semaines".

"Alors que les risques sur l'offre diminuent et que la méfiance des investisseurs pour les actifs jugés risqués tend à se renforcer, l'excédent de l'offre mondiale de pétrole pèse de plus en plus sur le marché", et donc sur les cours, soulignaient de leur côté les experts de Commerzbank.

Ainsi, le cabinet britannique Oil Movements, qui évalue le trafic pétrolier maritime mondial, a estimé que les exportations de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) devraient augmenter de 1,2 million de barils au cours du mois d'avril, la plus forte hausse sur 4 semaines depuis juillet 2004.

Or, dans le même temps, les inquiétudes sur la solidité de la consommation pétrolière mondiale restent vives, sur fond d'indicateurs mitigés aux Etats-Unis comme en Chine, les deux plus gros pays consommateurs de brut.

La Chine avait notamment ébranlé le marché vendredi en faisant état d'un ralentissement marqué de sa croissance économique sur les trois premiers mois de l'année, sous l'effet de la crise de la dette en Europe.

De plus, des indicateurs publiés lundi aux Etats-Unis se sont révélés contrastés: les ventes de détail y ont certes augmenté plus fortement que prévu en mars (ce qui a provoqué un sursaut très momentané des cours du brut en début d'échanges américains), mais l'activité manufacturière de la région de New York a nettement reculé en avril.

"Les menaces sur la croissance économique mondiale, l'augmentation de la production de l'OPEP et la réduction des tensions géopolitiques se conjuguent pour alimenter une baisse des prix au deuxième trimestre, qui est traditionnellement le plus faible de l'année" pour les prix du pétrole, résumait David Hufton, analyste du courtier PVM.

cha



(AWP / 16.04.2012 18h27)


Commenter Le brut baisse, la conférence d'Istanbul tempère les craintes sur l'Iran

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole en Iran


lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...

samedi 04 mars 2017

L'Iran "comprend" que Total attende une décision a…

Téhéran: Le gouvernement iranien "comprend" que le groupe pétrolier français Total attende une "décision finale" des Etats-Unis concernant l'Iran pour concrétiser ses...

samedi 04 février 2017

Pétrole: l'Iran repousse la date limite de son appel d'offre…

Téhéran: L'Iran a repoussé la date limite de son appel d'offres pour le développement de projets liés aux hydrocarbures, exhortant le géant...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite