Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse, plombé par des inquiétudes sur la croissance chinoise

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole poursuivaient leur repli vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché pénalisé par un nouveau ralentissement de la croissance en Chine, alimentant les inquiétudes sur la demande du deuxième pays consommateur de brut.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, s'échangeait à 121,28 dollars, en baisse de 43 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 63 cents à 103,01 dollars.

La Chine a annoncé vendredi sa croissance trimestrielle la plus faible en près de trois ans sous l'effet de la crise de la dette en Europe. Le Produit intérieur brut (PIB) de la deuxième économie mondiale a augmenté au premier trimestre de 8,1% sur un an, son plus bas niveau depuis 2009.

"Les prix du pétrole pâtissent d'un regain d'aversion pour les actifs jugés risqués (comme les matières premières, ndlr) après les chiffres très décevants par rapport aux attentes de la croissance chinoise", observait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Selon lui, les investisseurs se focalisaient sur le PIB décevant, "même si les autres indicateurs publiés vendredi en Chine, comme les ventes de détail et la production industrielle, ont été meilleurs que prévu", affichant tout deux un léger rebond en mars, "ce qui est susceptible de tempérer quelque peu la baisse du marché".

Par ailleurs, la prudence des investisseurs était renforcée par le ralentissement en mars de la hausse des prix aux Etats-Unis, du fait principalement d'un net ralentissement de la progression des prix de l'essence.

Une inflation plus basse que prévu est traditionnellement de nature à alimenter des spéculations sur une reprise des mesures de soutien de la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'économie américaine car ces mesures se traduisent par des injections de liquidités stimulant les investissements dans les matières premières.

Cependant, les craintes sur la demande énergétique des Etats-Unis, premier consommateur de brut au monde, ont pris le dessus vendredi, pesant sur les cours, après l'annonce d'une baisse plus forte que prévu de l'indice de confiance des consommateurs américains en avril, selon une première estimation de l'indice établi par l'Université du Michigan.

Sur le plan de l'offre, "les regards restent rivés sur la rencontre ce week-end entre l'Iran et les représentants du forum des 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne)", la perspective de ces discussions ayant entraîné cette semaine un début de repli de la prime de risque suscitée sur le marché du pétrole par les tensions entre Téhéran et les pays occidentaux et qui a soutenu ces derniers mois les cours du brut, notait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les opérateurs continuent tout de même de redouter des perturbations de l'offre de brut au Moyen-Orient en raison des sanctions internationales contre l'Iran, soupçonné par les Occidentaux de développer un programme nucléaire à visée militaire.

Les présidents français et américain Nicolas Sarkozy et Barack Obama ont exprimé jeudi leur volonté d'appliquer "les sanctions avec la plus grande fermeté aussi longtemps que Téhéran refusera de se conformer à ses obligations internationales".

fah



(AWP / 13.04.2012 18h30)


Commenter Le brut baisse, plombé par des inquiétudes sur la croissance chinoise


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 22:35

Brésil: nouvelle mise aux enchères pétrolière, test pour Tem…

Rio de janeiro: Le Brésil met aux enchères mercredi 287 blocs pétroliers, une opération qui aura valeur de test pour le gouvernement...

mardi 26 septembre 2017 à 21:52

Canada: les réserves de brut léger revues en forte hausse

Montréal: L'Office national de l'énergie du Canada a revu mardi en forte hausse les réserves de pétrole brut léger de la province...

mardi 26 septembre 2017 à 21:42

Le pétrole termine en baisse à New York et Londres, freiné p…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et Londres ont terminé en baisse mardi, affectés par des prises...

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite