Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York: retour des inquiétudes pour l'Iran

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York à la faveur d'un regain d'inquiétude au sujet du dossier iranien, avant une réunion entre les grandes puissances et Téhéran samedi à Istanbul.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai a avancé de 94 cents par rapport à la clôture de mercredi, à 103,64 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'est l'avant-dernier jour de cotation, a fini à 121,71 dollars, en hausse de 1,53 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

"Comme on se rapproche du week-end, le marché spécule (sur le sommet d'Istanbul) à propos du dossier nucléaire iranien", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, tout en notant que "les attentes sont peu élevées".

Les représentants du forum des 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) doivent rencontrer samedi à Istanbul les émissaires de la République islamique.

Ce dossier a particulièrement soutenu les cours de ces derniers mois, certains analystes évaluant la prime liée au dossier nucléaire entre 10 et 15 dollars.

Les cours de l'or noir ont également été portés par les déclarations faites mercredi soir par la vice-présidente de la Fed, Janet Yellen. Celle-ci n'a pas exclu que la banque centrale doive augmenter encore son concours financier à l'économie, si la conjoncture se détériorait.

La Réserve Fédérale maintient depuis trois ans une politique ultra-accommodante et favorable aux actifs jugés plus risqués, comme le marché des actions.

"Une nouvelle intervention de la Fed sur le marché monétaire (qui reviendrait à une injection de liquidités) entraînerait à la hausse les cours du pétrole", a souligné Andy Lipow.

En outre, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a rasséréné quelque peu les opérateurs en maintenant jeudi inchangée, pour le deuxième mois consécutif, sa prévision de consommation mondiale de brut, tout en mettant en garde sur "les incertitudes géopolitiques demeurant" autour de l'Iran.

"L'AIE dit maintenant qu'après plus de deux ans de resserrement de l'offre de pétrole, les conditions du marché semblent s'être renversées", a remarque Phil Flynn, de PFG Best.

En effet, a expliqué l'analyste, "les producteurs de pétrole se sont tellement préparés à pallier la perte de la production iranienne (en raison des sanctions occidentales) qu'ils ont augmenté les stocks de manière impressionnante de 1,2 million de baril par jour au cours du 1er trimestre".

Aux Etats-Unis, les nouvelles inscriptions au chômage ont progressé pour la deuxième semaine de suite, après être tombées à leur niveau le plus faible en quatre ans. Elles ont progressé de 3,5% par rapport à la semaine précédente, à 380'000 demandes d'allocations de chômage déposées du 1er au 7 avril.

"Ces chiffres sont ressortis un peu moins bon qu'attendu, ce qui a entraîné un repli du marché" à l'ouverture, avant qu'il se reprenne, a noté Tom Bentz, de BNP Paribas, soulignant que "c'est la deuxième fois en deux semaines que les inscriptions repartent à la hausse".

"L'attention se porte à nouveau sur une économie américaine en demi-teinte", a remarqué de son côté Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Enfin, le marché n'était pas influencé par l'incident dans le golfe du Mexique révélé par le groupe anglo-néerlandais Shell: une nappe d'hydrocarbure de seize kilomètres de long sur 1,6 kilomètre de large a été observée à 210 kilomètres au sud-est de La Nouvelle-Orléans, en Louisiane.

"C'est surtout l'action de Shell qui est concernée à ce stade, pas les cours", a dit M. Lipow. Le groupe pétrolier a perdu 0,50% jeudi à Londres.

rp



(AWP / 13.04.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York: retour des inquiétudes pour l'Iran


Le pétrole en Iran


lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...

mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 12 décembre 2017 à 18:19

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mardi 12 décembre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à l'ouverture à New York par un problème en…

New York: Le pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture mardi, encore soutenu par la fermeture d'un important oléoduc en mer du Nord de...

mardi 12 décembre 2017 à 14:17

La Banque mondiale ne financera plus l'exploration et l'expl…

Paris: La Banque mondiale arrêtera de financer après 2019 l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz, a-t-elle annoncé mardi à l'occasion...

mardi 12 décembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, le Brent dopé par une fuite d'oléoduc en m…

Londres: Les prix du pétrole montaient encore mardi en cours d'échanges européens dans un marché perturbé par la fuite de l'important oléoduc...

mardi 12 décembre 2017 à 06:13

Le pétrole continue d'avancer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, en particulier le contrat européen qui dépasse les 65 dollars pour...

lundi 11 décembre 2017 à 21:11

Le pétrole soutenu par la fermeture d'un oléoduc en mer du N…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi, clôturant à son plus haut niveau à Londres depuis plus de deux...

lundi 11 décembre 2017 à 18:12

Le pétrole de Brent au plus haut depuis 2015 avec la fermetu…

Londres: Le cours du pétrole de Brent, référence européenne, a atteint lundi en fin d'échanges européens son plus haut niveau depuis juin...

lundi 11 décembre 2017 à 16:40

France: les prix des carburants à la pompe reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 11 décembre 2017 à 15:37

Le pétrole, poussé par une explosion à New York, ouvre en lé…

New York: Le pétrole new-yorkais montait légèrement à l'ouverture lundi, le marché faisant preuve d'un peu de fébrilité après de premières informations...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite