Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en léger rebond, marché attentiste avant l'emploi américain

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en cours d'échanges européens, oscillant autour de l'équilibre dans un marché attentiste avant le rapport mensuel sur l'emploi américain et toujours inquiet des tensions en Egypte.

Vers 11h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 101,80 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, grignotant 4 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Il était monté jeudi jusqu'à 103,37 dollars, son plus haut niveau depuis le 26 septembre 2008, avant d'effacer ses gains et de clôturer en baisse sensible.

Sur les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait quant à lui de 15 cents à 90,69 dollars.

Le marché apparaissait prudent avant la publication très attendue du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis. Dévoilés mercredi, des chiffres du cabinet de conseil ADP avaient mis en évidence une nette baisse des créations d'emploi dans le secteur privé américain en janvier.

Les cours du baril restaient toutefois soutenus par les tensions en Egypte, alors que des milliers d'Egyptiens se rassemblaient au Caire vendredi pour réclamer le départ du président Hosni Moubarak.

L'Egypte n'est pas un gros producteur de brut, mais le pays abrite deux voies stratégiques acheminant le pétrole du Proche-Orient, de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

"Alors que le monde entier continue de surveiller les troubles en Egypte, la situation est loin d'être au beau fixe dans le reste de la région", relevait Tamas Varga, analyste de PVM Oil Associates, citant notamment les manifestations déjà survenues en Jordanie notamment.

Au Yémen, qui se trouve dans le prolongement du canal de Suez, des dizaines de milliers de partisans de l'opposition ont manifesté jeudi pour réclamer des réformes démocratiques.

"Un coup d'oeil rapide sur la carte" suffit à comprendre pourquoi les préoccupations des opérateurs sont aussi vives, constate Mme Varga: "les pays du Proche-Orient et d'Afrique du Nord ont une production combinée de plus de 26 millions de barils par jour au total, soit plus de 30% de l'offre mondiale".

Les prix du pétrole s'étaient cependant replié jeudi, cédant à la pression d'un soudain renchérissement de la monnaie américaine.

"L'appréciation du dollar a fourni un prétexte pour liquider quelques positions (à l'achat) dans un environnement qui était autrement (à l'exception du marché des changes) favorable aux cours. On peut considérer ça comme une correction inévitable" mais temporaire, explique Tamas Varga.

Les vastes capacités de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui s'est dite prête à réagir au cas où la crise égyptienne affecterait l'offre mondiale de brut, pouvait également contribuer à modérer la nervosité des investisseurs.

cha

(AWP/04 février 2011 12h47)

Commenter Le brut en léger rebond, marché attentiste avant l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite