Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se ressaisit, le marché surveille l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se reprenaient jeudi en fin d'échanges européens, malgré un renchérissement sensible du dollar, alors qu'un indicateur rassurant aux Etats-Unis alimentait l'optimisme sur le rapport mensuel sur l'emploi américain, attendu vendredi.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 122,94 dollars, en hausse de 60 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,19 dollar à 102,66 dollars.

Les cours du baril regagnaient un peu de terrain, au lendemain d'une violente chute, qui les a vus mercredi plonger de plus de 2,50 dollars à Londres comme à New York, après l'annonce d'un bond spectaculaire de 9 millions de barils des stocks de brut américains la semaine dernière.

"Cela a provoqué un choc qui a nettement ébranlé le marché. Des volumes d'échanges moins importants que d'habitude avant le week-end prolongé de Pâques ont accentué le mouvement de prises de bénéfices effréné et aggravé la chute des cours", observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"Après le mouvement de vente massif, les prix ont connu ce jeudi une correction logique", ajoutait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Selon elle, les opérateurs ont laissé au second plan des indicateurs européens très mitigés (tel une contraction plus forte qu'attendu de la production industrielle allemande en février) pour se concentrer sur les chiffres des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis.

"C'était un indicateur très attendu, en tant que signal annonciateur de la tendance du rapport mensuel sur l'emploi américain vendredi", considéré comme un baromètre de la santé de la première économie mondiale, expliquait Mme Sokou.

Or les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont poursuivi leur baisse, atteignant leur niveau le plus bas depuis quatre ans, une nouvelle jugée très rassurante par le marché, en particulier après les chiffres déjà encourageants sur l'emploi dans le secteur privé en mars, publiés mercredi par le cabinet ADP.

Les cours du baril ont ainsi accéléré leur hausse au cours des échanges américains, bravant un net renchérissement du dollar face à un euro sous pression (celui-ci est tombé sous 1,31 dollar pour la première fois depuis trois semaines), miné par les inquiétudes sur l'état de la zone euro.

L'appréciation du billet vert rendait moins attractifs les achats de matières premières libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Avant le week-end pascal, qui verra les places de Londres et New York fermées vendredi, les échanges sont "relativement fébriles" et font preuve d'"une nervosité importante", estimait M. Kryuchenkov.

Les prix du brut restaient par ailleurs toujours soutenus par les tensions persistantes entre l'Iran et les pays occidentaux, qui laissent redouter des perturbations de l'offre mondiale en raison des sanctions internationales contre Téhéran.

La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a averti mercredi l'Iran que le temps de la diplomatie n'était pas "illimité" et que "toutes les options" restaient sur la table si Téhéran refusait de négocier sur son programme nucléaire controversé.

rp



(AWP / 05.04.2012 18h31)


Commenter Le brut se ressaisit, le marché surveille l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 décembre 2017 à 18:24

Fin des hydrocarbures: le Sénat rejette à nouveau le texte s…

Paris: Le Sénat à majorité de droite a rejeté à nouveau lundi le projet de loi sur la fin de la recherche...

lundi 18 décembre 2017 à 18:06

Le pétrole monte un peu, le marché avance à tâtons

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi en fin d'échanges européens dans un marché sans direction forte après avoir intégré la...

lundi 18 décembre 2017 à 17:58

Les prix des carburants quasi stables en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises sont restés quasi stables la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 18 décembre 2017 à 17:11

Statoil investit jusqu'à 2,9 mds USD dans un champ de Petrob…

Oslo: Le groupe pétrolier norvégien Statoil a annoncé lundi l'acquisition de 25% du champ Roncador exploité par le brésilien Petrobras dans le...

lundi 18 décembre 2017 à 16:06

La holding russe Sistema va payer des dommages record à Rosn…

Moscou: La justice russe a confirmé lundi en appel la condamnation de la holding Sistema à verser des dommages gigantesques au géant...

lundi 18 décembre 2017 à 15:32

Le pétrole new-yorkais ouvre en hausse, suit la grève au Nig…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais avançait à l'ouverture lundi, suivant la situation au Nigéria où l'entrée en grève de travailleurs...

lundi 18 décembre 2017 à 12:20

Brésil: nouvelle étape pour Total sur le champ de pétrole Li…

Paris: Le groupe français Total a annoncé lundi avoir pris sa décision d'investissement pour lancer le développement "à grande échelle" du champ...

lundi 18 décembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, le nombre de puits actifs aux Etats-Unis a…

Londres: Les prix du pétrole profitaient lundi en cours d'échanges européens de la faiblesse du dollar et de la baisse du nombre...

lundi 18 décembre 2017 à 06:10

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par le recul du nombre des puits de pétrole en...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite