Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York, plombés par la Fed

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en baisse mardi à New York, plombés par une appréciation du dollar après des commentaires de la banque centrale américaine (Fed) perçus comme optimistes pour l'économie américaine.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai a perdu 1,22 dollar par rapport à la clôture de lundi, finissant à 104,01 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a fini à 124,86 dollars, en baisse de 57 cents par rapport à la clôture de lundi.

"Le mouvement de vente peu avant la clôture a été provoqué par la publication de commentaires de la Fed", a relevé Matt Smith, de Summit Energy (Schneider Electric).

"Le marché s'attendait à ce que ces commentaires laissent entrevoir la possibilité d'un nouvel assouplissement monétaire, mais cela n'a pas du tout été le cas. Il n'y a pas eu d'intention affichée en ce sens, ce qui a provoqué un net rebond du dollar", et donc une chute des prix des matières premières, a-t-il ajouté.

Un billet vert fort rend moins attractifs les achats de pétrole pour les investisseurs munis d'autres devises.

Selon les minutes de la réunion du 13 mars, publiées mardi, les dirigeants du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) sont de moins en moins nombreux à soutenir l'idée de nouvelles injections de liquidités par des rachats d'actifs.

"Deux membres ont indiqué que le lancement de nouvelles mesures de relance pourrait devenir nécessaire si l'économie perdait de l'élan ou l'inflation" se plaçait sous la barre de 2%, a révélé la Fed. Ils étaient "quelques-uns" en janvier.

Cette publication a ainsi accentué la tendance baissière qui prédominait sur les marché des matières premières pétrolières depuis le début de la séance, les courtiers craignant une baisse de la demande en produits pétroliers.

A quelque "8,19 millions de barils par jour, la demande en essence aux Etats-Unis (en janvier) est tombée à son plus bas en 11 ans sur cette période et les prix ont continué à grimper depuis cette date, oscillant autour du seuil de 4 dollars le gallon" (environ 3,78 litres), ont rappelé les experts de la Commerzbank, citant des chiffres officiels publiés lundi. A un tel niveau, "on ne peut s'attendre à une amélioration de la demande".

"Les investisseurs appréhendent également une hausse des stocks aux Etats-Unis", à la veille de la publication des chiffres hebdomadaires du département de l'Energie américain (DoE), a noté Matt Smith.

Les commentaires la semaine dernière de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) n'excluant pas un recours aux réserves stratégiques de brut de ses Etats membres continuaient en outre à peser sur les cours.

Mais les inquiétudes sur l'offre mondiale de brut, entretenues notamment par les tensions entre l'Iran et les pays occidentaux, freinaient toujours la baisse du marché.

Dans ce contexte, "il faut s'attendre cette semaine à une nervosité sensible dans les échanges, avant le long week-end pascal", a noté Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Le marché londonien sera fermé vendredi et lundi et celui de New York vendredi seulement.

rp



(AWP / 04.04.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York, plombés par la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite