Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie à New York, incertitude liée à l'Egypte

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont fini en léger repli jeudi à New York, alors que les opérateurs attendaient d'en savoir plus sur l'évolution de la situation en Egypte, toujours très tendue.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 90,54 dollars, en recul de 32 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord a cédé 58 cents à 101,76 dollars, après avoir touché en début de journée 103,37 dollars, son plus haut niveau depuis le 26 septembre 2008.

"La situation en Egypte dégénère, mais pas tant que cela, donc le marché attend de voir", a commenté John Kilduff, d'Again Capital.

"Les images sont terribles, et les autres pays au Proche-Orient et en Afrique sont apparemment inquiets", a-t-il poursuivi. "L'incertitude apporte un soutien aux prix".

Des affrontements meurtriers ont eu lieu au Caire entre partisans et opposants du pouvoir en place. Le vice-président Omar Souleimane a proposé un dialogue aux islamistes, mais rejeté un départ immédiat du président Hosni Moubarak, soufflant le chaud et le froid sur le marché du pétrole.

L'Egypte n'est pas un gros producteur de brut, mais la pays abrite deux voies stratégiques acheminant le pétrole du Moyen-Orient, de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

Au Yémen, qui se trouve dans le prolongement du canal de Suez, des dizaines de milliers de partisans de l'opposition ont manifesté pour réclamer des réformes démocratiques.

En Algérie, le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé la levée de l'état d'urgence, en vigueur depuis 19 ans, "dans un très proche avenir".

"Il n'y a pas perturbation (de l'approvisionnement), et je ne pense pas qu'il y en aura, mais c'est une source d'inquiétude", a relevé Tom Bentz, de BNP Paribas.

Globalement, "c'est une journée en demi-teinte, avec le dollar qui progresse mais aussi de bons chiffres (hebdomadaires) sur l'emploi" aux Etats-Unis, a résumé M. Kilduff.

Les cours ont subi la pression de la progression de la monnaie américaine, qui rend le brut moins attractif pour les acheteurs munis d'autres devises.

Pour les analystes du cabinet IHS CERA, les prix pourraient encore progresser.

"Il est presque impossible que le système politique égyptien reste sur un statu quo", ont-ils estimé dans une note. "Il est difficile d'imaginer une solution rapide qui soulagerait l'anxiété du marché pétrolier".

"De tous les scénarios possibles, presque tous laissent le marché anxieux et incertain", ont-ils poursuivi. "Malgré tout, une forte hausse des prix au-delà des 100 dollars le baril devrait déclencher une réaction de l'Opep".

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole pourrait décider un relèvement de ses quotas de production pour enrayer l'envolée des prix.

rp

(AWP/04 février 2011 06h20)

Commenter Le brut se replie à New York, incertitude liée à l'Egypte


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 17 janvier 2018 à 18:44

"Pétrole contre nourriture": la condamnation de To…

Paris: Sanction d'une "corruption" ou un "jugement moral"? La Cour de cassation a examiné mercredi le recours du pétrolier Total, condamné en...

mercredi 17 janvier 2018 à 18:09

Le pétrole se reprend dans un marché hésitant face à la prod…

Londres: Les cours du pétrole remontaient mercredi en fin d'échanges européens dans un marché proche de ses récents sommets mais qui peine...

mercredi 17 janvier 2018 à 15:31

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production augment…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture mercredi, dans un marché hésitant sur la direction à suivre après...

mercredi 17 janvier 2018 à 12:24

Le pétrole recule, le spectre de la production américaine re…

Londres: Les prix du pétrole reculaient encore mercredi en cours d'échanges européens alors que les marchés s'inquiètent de voir la production américaine...

mercredi 17 janvier 2018 à 05:38

Le pétrole continue de baisser en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mercredi en Asie, les marchés s'inquiétant d'une augmentation de la production américaine de pétrole de schiste...

mardi 16 janvier 2018 à 20:59

Le pétrole fait une pause après une rapide envolée

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse mardi après avoir atteint leur plus haut niveau...

mardi 16 janvier 2018 à 18:46

L'Algérien Sonatrach va raffiner une partie de son brut à l…

in amenas (algérie): Le groupe pétrolier national algérien Sonatrach a signé un accord avec le géant suisse du négoce pétrolier Vitol, afin...

mardi 16 janvier 2018 à 18:05

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint de nouveaux sommets la veille, entraînant des prises...

mardi 16 janvier 2018 à 17:45

Production pétrolière 2017 record pour le brésilien Petrobra…

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier d'Etat brésilien Petrobras a annoncé mardi avoir battu en 2017 son record de production pour la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite