Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie à New York, incertitude liée à l'Egypte

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont fini en léger repli jeudi à New York, alors que les opérateurs attendaient d'en savoir plus sur l'évolution de la situation en Egypte, toujours très tendue.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 90,54 dollars, en recul de 32 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord a cédé 58 cents à 101,76 dollars, après avoir touché en début de journée 103,37 dollars, son plus haut niveau depuis le 26 septembre 2008.

"La situation en Egypte dégénère, mais pas tant que cela, donc le marché attend de voir", a commenté John Kilduff, d'Again Capital.

"Les images sont terribles, et les autres pays au Proche-Orient et en Afrique sont apparemment inquiets", a-t-il poursuivi. "L'incertitude apporte un soutien aux prix".

Des affrontements meurtriers ont eu lieu au Caire entre partisans et opposants du pouvoir en place. Le vice-président Omar Souleimane a proposé un dialogue aux islamistes, mais rejeté un départ immédiat du président Hosni Moubarak, soufflant le chaud et le froid sur le marché du pétrole.

L'Egypte n'est pas un gros producteur de brut, mais la pays abrite deux voies stratégiques acheminant le pétrole du Moyen-Orient, de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

Au Yémen, qui se trouve dans le prolongement du canal de Suez, des dizaines de milliers de partisans de l'opposition ont manifesté pour réclamer des réformes démocratiques.

En Algérie, le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé la levée de l'état d'urgence, en vigueur depuis 19 ans, "dans un très proche avenir".

"Il n'y a pas perturbation (de l'approvisionnement), et je ne pense pas qu'il y en aura, mais c'est une source d'inquiétude", a relevé Tom Bentz, de BNP Paribas.

Globalement, "c'est une journée en demi-teinte, avec le dollar qui progresse mais aussi de bons chiffres (hebdomadaires) sur l'emploi" aux Etats-Unis, a résumé M. Kilduff.

Les cours ont subi la pression de la progression de la monnaie américaine, qui rend le brut moins attractif pour les acheteurs munis d'autres devises.

Pour les analystes du cabinet IHS CERA, les prix pourraient encore progresser.

"Il est presque impossible que le système politique égyptien reste sur un statu quo", ont-ils estimé dans une note. "Il est difficile d'imaginer une solution rapide qui soulagerait l'anxiété du marché pétrolier".

"De tous les scénarios possibles, presque tous laissent le marché anxieux et incertain", ont-ils poursuivi. "Malgré tout, une forte hausse des prix au-delà des 100 dollars le baril devrait déclencher une réaction de l'Opep".

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole pourrait décider un relèvement de ses quotas de production pour enrayer l'envolée des prix.

rp

(AWP/04 février 2011 06h20)

Commenter Le brut se replie à New York, incertitude liée à l'Egypte


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite