Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, sur un marché prudent malgré un bon indicateur en Chine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient lundi en cours d'échanges européens, poursuivant la tendance baissière de la semaine précédente dans un marché sans élan, qu'un indicateur manufacturier encourageant en Chine, deuxième pays consommateur de brut, n'a pas suffi à ranimer.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 122,38 dollars, en baisse de 50 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 58 cents à 102,44 dollars.

"Les prix du pétrole ont grimpé un petit peu vendredi, après le feu vert de Barack Obama à de nouvelles sanctions contre l'Iran (...) mais le sursaut du marché n'a pas tenu", dans un marché qui manque de direction après avoir évolué la majeure partie de la semaine dernière en baisse, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Depuis plusieurs séances, les cours du brut ont pâti "d'une pression constante, alimentée par les discussions répétées sur un possible recours (des pays consommateurs) aux stocks stratégiques, mais aussi par le discours de l'Arabie saoudite affirmant qu'il n'y a pas de manque de pétrole pour l'instant sur le marché mondiale", soulignait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Les cours du baril avaient ainsi dégringolé de 2,63 dollars jeudi à New York sous l'effet des commentaires de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui n'a pas exclu de recourir aux réserves stratégiques de brut de ses Etats-membres pour renforcer l'approvisionnement des marchés.

"En ce début de semaine, alors que le marché est sans grand volume d'échanges, on pourrait voir les prix se consolider quelque peu... mais à condition que la tendance baissière de la semaine dernière cesse d'écraser le marché", observait Andrey Kryuchenkov.

De fait, les cours du baril ont connu une petite incursion en territoire positif en début d'échanges asiatiques, à la faveur d'"un indicateur économique encourageant et de la bonne tenue générale des marchés boursiers asiatiques", notaient les analystes de Commerzbank.

Les chiffres officiels publiés dimanche ont montré que l'expansion de l'activité manufacturière en Chine s'était poursuivie en mars, pour le quatrième mois consécutif, un signal de bon augure pour la santé économique du deuxième pays consommateur de brut dans le monde.

Les prix ont cependant rapidement perdu du terrain dans un marché prudent.

"Les cours restent très en deçà de leurs plus hauts de début mars (à plus de 128 dollars le baril à Londres, ndlr)" et les investisseurs spéculatifs, dont l'optimisme s'érode, commencent à se désengager du marché, observait Commerzbank.

rp



(AWP / 02.04.2012 13h20)


Commenter Le brut recule, sur un marché prudent malgré un bon indicateur en Chine


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite