Menu
RSS
A+ A A-

En nette hausse, toujours dopé par la crise iranienne

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient nettement vendredi, toujours soutenu par les tensions persistantes entre les pays occidentaux et Téhéran, alors que le spectre d'une forte baisse des exportations iranienne de brut hantent de plus en plus les opérateurs.

Vers 17H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, s'échangeait à 124,85 dollars, en hausse de 1,71 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,69 dollar à 107,04 dollars.

En début d'échanges américains, les prix du baril ont brusquement bondi, jusqu'à 127,06 dollars à Londres (+3,92 dollars), et jusqu'à 108,25 dollars à New-York (+2,90 dollars), des sommets depuis trois semaines, avant de limiter leurs gains dans les minutes suivantes.

"Le marché reste extrêmement nerveux, et il a réagi à des informations de presse faisant état d'une forte baisse des exportations iraniennes de brut en mars", expliquait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les investisseurs redoutent que, sous la pression des sanctions internationales contre Téhéran, les hoquets de la production iranienne d'or noir ne viennent exacerber les tensions sur l'offre pétrolière en provenance du Moyen-Orient.

Dans ce contexte, "n'importe quel gros titre de média évoquant des perturbations sur l'offre fait sursauter le marché", soulignait M. Kryuchenkov.

Cependant, "le fait que les exportations de l'Iran diminuent fortement n'a rien de nouveau, c'est un effet attendu du processus des sanctions internationales" et en partie de l'embargo pétrolier décidé en janvier par l'Union européenne (UE), qui doit être mis en place intégralement d'ici à juillet, commentait Amrita Sen, analyste de Barclays Capital.

Selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE), qui représente les pays industrialisés, les exportations de pétrole iranien pourraient être réduites d'au moins un tiers à partir de mi-2012, avec une chute comprise entre 0,8 et 1 million de barils par jour (mb/j).

Les vives fluctuations des prix "reflètent la fébrilité du marché, qui est inquiet de la baisse des capacités excédentaires de production dans le monde", alors que les principaux pays exportateurs comme l'Arabie saoudite, gonflent leur offre pour compenser le manque de brut iranien, ajoutait Mme Sen.

Par ailleurs, des propos de l'AIE, contribuaient également à revigorer les prix du pétrole.

"Puisqu'il n'y a actuellement aucune perturbation spécifique de l'offre (de pétrole), nous ne prévoyons aucune action coordonnée pour le moment", a souligné la directrice exécutive de l'AIE Maria van Hoeven, selon une déclaration rapportée par l'agence Dow Jones Newswires.

Jeudi, des commentaires du ministre français de l'Energie Eric Besson, selon qui la France réfléchissait à la possibilité de recourir aux réserves stratégiques pour mieux approvisionner les marchés pétroliers, avaient alimenté la pression sur les prix du baril.

ds



(AWP / 23.03.2012 19h08)


Commenter En nette hausse, toujours dopé par la crise iranienne


Le pétrole en Iran


dimanche 14 janvier 2018

Le pétrolier iranien en flammes au large de la Chine a coulé…

pékin: Un pétrolier iranien en feu a coulé huit jours après sa collision au large de la Chine, ont rapporté dimanche les...

jeudi 11 janvier 2018

Chine: le pétrolier toujours en feu, début de polémique en I…

Pékin: La Chine tentait toujours jeudi d'éteindre le feu à bord d'un pétrolier iranien au large de ses côtes, tandis qu'en Iran...

lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite