Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en net repli à New York, dans un marché sur la défensive

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en baisse jeudi à New York, dans un marché sur la défensive, inquiet de la contraction de l'activité manufacturière en Chine et de ses conséquences sur la solidité de la demande mondiale.

Vers 13H30 GMT/14h30 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai cédait 2,45 dollar par rapport à la clôture de mercredi à 104,82 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Des données économiques plus sombres en provenance de Chine alimentent des inquiétudes pour la demande sur la solidité de la demande (énergétique) au sein du deuxième pays consommateur de brut", ont relevé des experts de la Commerzbank.

L'activité manufacturière en Chine s'est contractée en mars, chutant à un plus bas niveau en quatre mois, selon un indice provisoire publié jeudi par la banque HSBC qui confirme un ralentissement de la croissance dans la deuxième économie mondiale.

En outre, selon les analystes, la croissance de la deuxième économie mondiale, qui s'est élevée à 9,2% en 2011 mais est tombée à 8,9% sur un an au dernier trimestre, devrait encore ralentir plus nettement au premier trimestre de cette année.

"Il est évident que le marché réagit à toute information en provenance de (l'économie) chinoise, les matières premières y sont particulièrement sensibles", a fait valoir Tom Bentz, de BNP Paribas.

"Les chiffres semblent montrer un certain ralentissement (de l'activité économique chinoise) et cela n'est pas positif du tout" pour les cours du brut, a-t-il ajouté, "qui sont sur la défensive".

Par ailleurs, à la suite des récentes déclarations de l'Arabie saoudite, réitérant l'engagement du premier exportateur de brut de prévenir toute perturbation de l'offre mondiale en pétrole, "les inquiétudes vis-à-vis de l'Iran sont légèrement moins vives", a ajouté l'analyste.

Autre facteur encourageant, pour Commerzbank, "la France semble désormais prête à envisager un recours à ses réserves stratégiques de brut" pour enrayer la flambée des prix.

"La France étudie avec ses partenaires toutes les options possibles pour lutter contre la hausse du prix du pétrole. La libération d'une partie des stocks stratégiques des pays industrialisés constitue l'une de ces options", a déclaré le ministre français de l'Energie Eric Besson.

"Chaque fois que l'on parle de libérer une partie de réserves stratégiques (de pétrole), les cours du brut ont tendance à baisser, dans un premier temps", a commenté M. Bentz.

"Mais une fois la nouvelle digérée, le marché revient à une certaine réalité, on se rend compte que les barils proviennent de réserves stratégiques (...) et les conséquences (d'une telle action) ne sont pas toujours aussi baissières que ce que l'on aurait tendance à croire", a-t-il estimé.

rp



(AWP / 22.03.2012 14h50)


Commenter Le brut en net repli à New York, dans un marché sur la défensive


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite