Menu
RSS
A+ A A-

Le brut remonte, le marché digère les promesses de l'Arabie saoudite

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent, qui continuait de digérer l'engagement répété de l'Arabie saoudite à gonfler sa production de brut, mais qui restait inquiet des tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

Vers 11H45 GMT (12H45 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, s'échangeait à 124,35 dollars, en hausse de 23 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, avançait de 53 cents à 106,60 dollars.

Les cours du baril regagnaient un peu de terrain, après avoir perdu mardi près de 2,50 dollars à New York et plus de 1,50 dollar à Londres, dans un marché ébranlé notamment par l'engagement du gouvernement saoudien à gonfler fortement la production de brut du pays.

Après des déclarations du cabinet du Roi, déterminé à "ramener les prix du brut à des niveaux raisonnables", le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi "a indiqué mardi que la capacité de production du pays était de 12,5 millions de barils par jour (mbj)", soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les précisions de M. al-Nouaïmi supposent donc que l'Arabie saoudite (premier pays exportateur mondial) est en mesure d'accroître rapidement son offre d'or noir de 25% par rapport à son niveau actuel de 10 mbj, afin d'éviter toute perturbation du marché mondial due aux sanctions internationales contre l'Iran.

"Visiblement le pays redoute un scénario où, comme en 2008, une flambée des prix du baril jusqu'à 150 dollars précipiterait l'économie mondiale dans la récession", ce qui ferait ensuite s'écrouler la demande de pétrole, estimaient les analystes de Commerzbank.

Cependant, dès mercredi les cours se ressaisissaient. En effet, "la réaction du marché a été modérée, car les opérateurs savaient déjà que l'Arabie saoudite avait nettement augmenté sa production ces derniers mois, à son niveau le plus élevé depuis près de 30 ans", poursuivait M. Kryuchenkov.

De leur côté, les Etats-Unis, soucieux de diminuer un peu les tensions sur le marché du pétrole, ont annoncé mardi avoir exempté 11 pays, dont la France, l'Allemagne et le Japon, des nouvelles sanctions financières visant les institutions contribuant à l'importation de pétrole iranien.

"Cela réduit une partie des incertitudes qui planent sur les perspectives des exportations pétrolières iraniennes, mais le principal problème reste le risque d'un net repli de l'offre de brut iranien une fois que l'embargo de l'Union européenne (UE), décidé en janvier, sera complètement mis en place en juillet", tempéraient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Les cours du baril profitaient par ailleurs d'un rapport de la fédération professionnelle API, faisant état d'une chute inattendue de 1,4 million de barils des stocks de brut américains, lors de la semaine achevée le 16 mars, un signal encourageant sur la demande aux Etats-Unis, premier consommateur de brut.

Les opérateurs surveilleront mercredi le rapport officiel du Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire au contraire état d'une hausse de 2,4 millions de barils des réserves de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

tt



(AWP / 21.03.2012 13h16)


Commenter Le brut remonte, le marché digère les promesses de l'Arabie saoudite


Le pétrole en Arabie Saoudite


lundi 13 novembre 2017

Aramco: l'oléoduc vers Bahrein rouvert après un acte de …

Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé lundi la reprise du pompage dans son oléoduc avec Bahrein interrompu samedi en raison...

jeudi 26 octobre 2017

Pétrole: le prince héritier saoudien pour la réduction de la…

Ryad: Le puissant prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane s'est déclaré en faveur d'une extension au-delà de mars 2018 d'un accord entre...

mardi 24 octobre 2017

Pétrole: le manque d'investissement risque de provoquer une …

Ryad: Le manque d'investissement dans le secteur pétrolier des dernières années risque d'affecter les approvisionnements à l'avenir, a estimé mardi le PDG...


-Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite