Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, l'Arabie saoudite apaise les inquiétudes sur l'offre

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur recul mardi en fin d'échanges européens, dans un marché aidé par un renforcement du dollar et rassuré par l'engagement répété de l'Arabie saoudite à renforcer sa production pour ramener les cours du baril à "un niveau raisonnable".

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, s'échangeait à 124,08 dollars, en repli de 1,63 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 1,88 dollar à 106,21 dollars.

Après avoir atteint lundi leur plus haut niveau depuis trois semaines à New York, les cours du baril pâtissaient de quelques prises de bénéfices.

"Certains investisseurs ont saisi l'occasion de vendre, alors que le niveau élevé des cours, si les tensions géopolitiques au Moyen-Orient ne s'aggravent pas, n'est pas justifié par les perspectives économiques mondiales", encore moroses, soulignait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

"Le manque général d'appétit pour les actifs à risque (comme les matières premières, ndlr) et le raffermissement du dollar ont également pesé sur le marché du pétrole", ajoutait-il.

Le renchérissement du billet vert rend moins attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, le marché prenait en compte "les efforts de l'Arabie saoudite et de la Libye pour gonfler leur production de brut", ce qui atténuait quelque peu les inquiétudes sur de possibles tensions dans l'offre pétrolière mondiale, a expliqué David Hufton, analyste du courtier PVM.

Ainsi, le gouvernement saoudien a indiqué lundi qu'il s'engageait à "assurer une offre adéquate de pétrole" et "ramener les prix à des niveaux raisonnables" pour les producteurs et les consommateurs, selon le quotidien saoudien anglophone Arab News citant le cabinet du Roi.

"Après le ministre saoudien du pétrole (ces dernières semaines, ndlr), le cabinet du Roi (d'Arabie saoudite) s'exprime à son tour sur ce sujet, et cela a d'autant plus de poids" pour le marché, a observé Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix, notant que le pays a envoyé ce mois-ci un nombre record de supertankers (11) vers les Etats-Unis.

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, avait indiqué à plusieurs reprises ces dernières semaines se tenir prête à compenser tout déficit d'approvisionnement sur le marché pétrolier.

Les opérateurs s'inquiètent de l'impact des sanctions internationales contre l'Iran sur le marché du pétrole, l'Union européenne (UE) ayant notamment décidé en janvier un embargo progressif contre le brut iranien.

La Libye, de son côté, devrait exporter près de 1,4 million de barils par jour (mbj) en avril, selon des estimations de la compagnie nationale NOC. La production libyenne s'établissait en février à 1,30 mbj selon l'AIE, contre 1,8 mbj avant la guerre civile dans le pays au printemps 2011.

"L'accroissement des exportations de brut libyen devraient contribuer à apaiser les tensions sur l'approvisionnement de certains pays européens", contraints en raison de l'embargo contre l'Iran de chercher des sources alternatives d'or noir, observaient les experts de Commerzbank.

rp



(AWP / 20.03.2012 18h31)


Commenter Le brut recule, l'Arabie saoudite apaise les inquiétudes sur l'offre


Le pétrole en Arabie Saoudite


lundi 24 juillet 2017

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

mardi 16 mai 2017

Pétrole: Koweït soutient Ryad et Moscou sur la réduction de …

Koweït: Le Koweït a apporté mardi son soutien total à l'appel de l'Arabie saoudite et de la Russie pour une extension de...


-Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite