Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York, dans un marché plus optimiste

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en hausse lundi à New York, dans un marché porté par un regain d'optimisme au sujet de l'économie américaine, un dollar fort et des tensions toujours vives au Moyen-Orient.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril a gagné 1,03 dollar par rapport à la clôture de vendredi, à 108,09 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'est le second jour comme contrat de référence, a fini à 125,71 dollars, en repli de 10 cents par rapport à la clôture de vendredi.

"Le marché a une vision de plus en plus optimiste vis-à-vis de l'économie américaine particulièrement, et des attentes de plus en plus nombreuses quant à une accélération de la croissance aux Etats-Unis", a relevé Bart Melek, de TD Securities.

Les investisseurs étaient notamment encouragés par l'amélioration du marché de l'emploi aux Etats-Unis grâce à de meilleurs chiffres du chômage en janvier et en février, un signe pour beaucoup d'observateurs que l'économie américaine est en train de se renforcer.

En outre, "les tensions géopolitiques reviennent au premier plan avec l'Arabie Saoudite qui refuse de s'aligner sur les prix proposés par l'Iran pour vendre son pétrole à l'Inde", a noté Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Le régime iranien, accusé par les Occidentaux de vouloir se doter de l'arme atomique et soumis à des sanctions, est visé par un embargo graduel sur le pétrole décidé par l'Europe en février et cherche donc des nouveaux débouchés.

Téhéran cherche donc à palier la perte de ces contrats en se tournant vers l'Inde qui achète déjà annuellement pour quelque 11 milliards de dollars de pétrole à l'Iran, son deuxième fournisseur après l'Arabie saoudite.

Ce développement intervient dans la foulée de la visite en Iran d'une délégation officielle indienne la semaine dernière afin d'examiner les possibilités d'accroître les exportations indiennes afin de financer le paiement de l'énorme facture pétrolière de l'Inde envers Téhéran.

Par ailleurs, un dollar plus faible face à l'euro lundi "favorise les prix des matières premières", a souligné Bart Melek, la baisse du billet vert favorisant les achats de brut libellés en dollar pour les acheteurs munis d'autres devises.

Cette tendance haussière était contrebalancée par des inquiétudes persistantes sur la vigueur de la demande européenne à la suite de commentaires du Fonds monétaire international selon qui "la Grèce pourrait avoir besoin d'un autre plan de sauvetage", a noté Matt Smith.

Toutefois, ont remarqué les analystes de Barclays Capital, les craintes su sujet d'un fléchissement de la demande en Europe constatées en novembre et en décembre "proviennent seulement des anomalies climatiques et non d'un effondrement de la demande résultant de la crise de la dette européenne".

rp



(AWP / 20.03.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, dans un marché plus optimiste


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite