Menu
RSS
A+ A A-

L'Egypte soutient les cours du brut malgré une hausse des stocks

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont fini en petite hausse mercredi à New York, soutenus par l'incertitude autour du soulèvement populaire en Egypte qui a éclipsé une nouvelle hausse des stocks de pétrole aux Etats-Unis.

Sur New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 90,86 dollars, en progression de 9 cents.

Sur l'Intercontinental Exchange à Londres, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance en mars a fini à 102,34 dollars, en hausse de 60 cents.

"L'Egypte soutient le marché et cela empêche tout réel mouvement à la baisse sur le brut actuellement", a expliqué Matt Smith, de Summit Energy.

Vendredi et lundi, le baril avait bondi de plus de 6 dollars à New York, avant d'abandonner 1,42 dollar mardi.

La situation s'est tendue en Egypte avec de violents affrontements entre partisans et opposants du régime. Le pays abrite deux voies stratégiques acheminant le brut du Moyen-Orient de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

Le seuil de "90 dollars semble être un plancher jusqu'à ce que les passions s'apaisent" dans la région, a estimé Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

Dans le même temps, à Londres, le baril de Brent a atteint un nouveau plus haut depuis fin septembre 2008 à 102,59 dollars.

La hausse des prix aux Etats-Unis a été limitée par une nouvelle hausse des stocks pétroliers, la troisième d'affilée, selon le relevé hebdomadaire du département américain de l'Energie.

Les stocks de brut ont progressé de 2,6 millions de barils à 343,2 millions de barils lors de la semaine achevée le 28 janvier.

Le terminal de Cushing (Oklahoma, Sud), déjà proche de la saturation, a vu ses réserves encore gonfler, de 600'000 barils, à 38,3 millions de barils. C'est une mauvaise nouvelle pour les prix du WTI, le baril texan échangé à New York qui souffre de l'existence de ces réserves, comme en témoigne sa différence de prix inédite avec le Brent.

La principale surprise est venue de l'essence, où les stocks se sont envolés (+6,2 millions de barils), provoquant un fort recul des prix.

Selon Nic Brown, de Natixis, le rapport "marque le début d'une hausse mondiale des stocks d'essence, alors que la demande en carburant est déprimée par des prix et des taxes élevés".

Le reste de l'actualité s'est révélé mitigé, ajoutant en influences contradictoires sur le marché pétrolier.

Le dollar s'est un peu renforcé face à l'euro, principalement à cause de l'abaissement de la note de la dette irlandaise par l'agence Standard and Poor's. Les indicateurs se sont en revanche révélés meilleurs qu'attendu sur l'emploi, avec plus de créations dans le secteur privé, de bon augure avant le rapport mensuel sur le chômage à paraître vendredi.

"Les facteurs fondamentaux, en particulier du point de vue des Etats-Unis, penchent vers une baisse des prix mais les marchés n'aiment tout simplement pas l'incertitude. Ils ont une aversion pour l'incertitude plus que pour les mauvaises nouvelles", a souligné Matt Smith.

rp

(AWP/03 février 2011 06h20)

Commenter L'Egypte soutient les cours du brut malgré une hausse des stocks


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite