Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York: inquiétude pour le Moyen-Orient

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont fini en nette hausse vendredi à New York en dépit d'indicateurs ternes aux Etats-Unis, le marché s'inquiétant des risques de conflit régional au Moyen-Orient alors que le ton monte toujours plus entre Washington, l'Iran et la Syrie.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril a gagné 1,95 dollar par rapport à la clôture de jeudi, à 107,06 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, a terminé à 125,81 dollars, en hausse de 3,21 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

"Une fois encore la situation autour de l'Iran a entraîné les cours en hausse", a résumé John Kilduff, d'Again Capital.

"C'est un problème grave, les acteurs mondiaux les plus importants sont impliqués", a-t-il fait valoir. "On continue de voir le puzzle se mettre en place pour une guerre, on se rapproche toujours plus du précipice avec toutes les négociations qui échouent".

Les opérateurs ont ainsi réagi à la décision de l'Union européenne jeudi d'interdire l'accès au réseau de transferts interbancaires Swift aux institutions iraniennes qu'elle sanctionne en raison du programme nucléaire de Téhéran.

Bruxelles a par ailleurs indiqué que les discussions se poursuivaient pour finaliser sous forme d'un règlement les modalités de l'embargo graduel sur le pétrole que l'Europe a décidé d'imposer à l'Iran en février.

"Les négociations en cours suggèrent à quel point les (Européens) veulent que les sanctions économiques soient fortes", a noté JPMorgan dans une note.

Egalement, "une partie du regain d'inquiétude" vient de la mise en garde adressée à l'Irak par les Etats-Unis contre un survol de son territoire par des appareils iraniens à destination de la Syrie, a indiqué M. Kilduff. Washington estime en effet qu'ils pourraient transporter des livraisons d'armes, alors que la République islamique assure qu'il s'agit d'aide humanitaire.

"Sans entrer dans des questions qui relèvent des services de renseignement, nous sommes préoccupés par le survol de l'Irak par des avions cargo iraniens à destination de la Syrie", a déclaré vendredi devant la presse la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland.

A ces préoccupations géopolitiques, s'ajoutaient celles pour l'offre et la demande. "Il semble que les réserves vont augmenter modestement en mars, avril et mai mais pas de manière importante si la Chine cherche à refaire ses stocks stratégiques", a souligné JPMorgan.

Dans ce contexte, le marché faisait fi de la baisse du moral des ménages américains en mars et du net ralentissement de la hausse de la production manufacturière.

rp



(AWP / 19.03.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York: inquiétude pour le Moyen-Orient


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite