Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, malgré une nouvelle hausse des stocks de brut américains

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole grimpaient mercredi en fin d'échanges européens, malgré une nouvelle forte hausse hebdomadaire des stocks de brut aux Etats-Unis, dans un marché suspendu à l'aggravation du mouvement de contestation en Egypte.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 102,17 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 43 cents par rapport à la clôture de mardi.

Il a bondi jusqu'à 102,36 dollars vers 15H40 GMT, son plus haut niveau depuis le 29 septembre 2008.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 44 cents à 91,21 dollars.

Les cours du baril, qui ont engrangé 4 dollars à Londres et 6 dollars à New-York sur les trois dernières séances, continuaient d'être soutenus par les tensions en Egypte, au lendemain d'une manifestation de plus d'un million de personnes réclamant le départ du président Hosni Moubarak.

La place Tahrir au Caire, coeur de la contestation depuis neuf jours, a été mercredi le théâtre d'affrontements entre pro et anti Hosni Moubarak faisant au moins 500 blessés, exacerbant les inquiétudes des analystes redoutant une escalade de la violence dans le pays.

L'Egypte abrite deux voies stratégiques acheminant le brut du Moyen-Orient de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed). Par ailleurs, les investisseurs craignent une contagion de la crise égyptienne à d'autres pays de la région.

"La stabilité dans le Moyen-Orient est sérieusement compromise, le régime égyptien étant un des rares à entretenir des relations avec Israël. L'évolution des évènements est largement imprévisible", relevait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Pour lui, "le prix du Brent continuera de s'échanger avec une substantielle prime de risque mais avec une volatilité potentiellement importante, aussi longtemps que les tensions en Egypte resteront fortes".

Aux Etats-Unis, une nouvelle offensive hivernale dans le centre du pays, accompagnée de fortes chutes de neige, de pluies verglaçantes et de vent en rafales, "peut également soutenir les cours du brut, c'est un signe que l'hiver n'est pas encore tout à fait terminé", et la demande en fioul de chauffage devrait rester élevée, ajoutait M. Petersson.

Dans ce contexte, le marché n'a pas pâti des chiffres hebdomadaires mitigés du département américain de l'Energie (DoE): celui-ci a fait état d'une forte progression, conforme aux prévisions, de 2,6 millions de barils des stocks de brut américain sur la semaine achevée le 28 janvier.

Sur les deux semaines précédentes, les stocks avaient déjà augmenté de 7,4 millions de barils. Les stocks d'essence ont quant à eux bondi de 6,2 millions de barils, une envolée bien plus importante qu'anticipé par les analystes.

Un détail crucial était pourtant à même de freiner l'élan haussier du marché: le terminal de Cushing (Oklahoma, Sud), déjà proche de la saturation, a vu ses réserves encore gonfler, de 600'000 barils.

Il s'agit du principal centre de stockage du pays, où est conservé le brut texan (WTI) qui sert de référence sur la place new-yorkaise.

rp

(AWP/02 février 2011 18h30)

Commenter Le brut grimpe, malgré une nouvelle hausse des stocks de brut américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite