Menu
RSS
A+ A A-

Opep abaisse prévision de demande de brut pour 2012, inquiète pour l'UE

prix-du-petrole VIENNE VIENNE : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a revu vendredi à la baisse pour le deuxième mois consécutif sa prévision de demande mondiale de brut en 2012, toujours inquiète pour la croissance dans les pays développés, notamment dans la zone euro, et le niveau des prix.

Dans son rapport mensuel, l'Opep évalue à 88,63 millions de barils par jour (mbj) la demande de brut pour 2012 contre 88,76 mbj il y a un mois.

Cela représente encore une hausse de 0,86 mbj par rapport à 2011, où la demande a atteint 87,77 mbj, selon un chiffre légèrement revu à la baisse.

"La faible croissance dans les économies de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) affecte négativement la demande de pétrole", a relevé le cartel dans son rapport.

"Bien que les données économiques américaines montrent des signes d'amélioration, la situation en Europe ainsi que les prix du pétrole plus élevés conduisent à des incertitudes considérables pour la demande future de pétrole sur le reste de l'année", ont souligné les douze pays de l'organisation, qui pompent environ 30% du pétrole mondial.

Le cartel note que la situation s'est améliorée dans la zone euro ces dernières semaines, mais pointe les aléas encore attendus avec les changements politiques, notamment avec les élections en Grèce en avril et en France en mai.

Les mesures d'austérité ont rassuré, mais l'économie réelle en souffre et la plupart des indicateurs restent volatils, a relevé l'organisation.

L'Opep est également pessimiste envers des pays hors de l'OCDE, la Chine notamment, dont la croissance va ralentir d'un point de pourcentage par rapport à 2011, et la demande s'affaiblir dans la foulée. La consommation au Brésil et en Iran, deux acteurs régionaux majeurs, est aussi prévue à la baisse.

Les prix du pétrole ont continué leur ascension en février, a relevé l'Opep. Le panier de référence de l'organisation a enregistré un prix moyen supérieur de 5,1% au mois précédent.

Cette hausse est soutenue par "des facteurs géopolitiques" liés aux tensions entre l'Iran et la communauté internationale, et "amplifiés par un accès d'activités spéculatives sur les marchés futurs du brut", explique le cartel, qui note que ni la faiblesse de l'Europe, ni les révisions à la baisse de la demande de brut, ni le début du 2e trimestre, traditionnellement faible, n'ont pu enrayer cette hausse.

sm



(AWP / 09.03.2012 14h30)


Commenter Opep abaisse prévision de demande de brut pour 2012, inquiète pour l'UE


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite