Menu
RSS
A+ A A-

le brut ouvre en hausse à New York, en attendant les stocks

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole oscillaient autour de l'équilibre mercredi à New York, dans un marché toujours soutenu par les incertitudes sur la situation en Egypte mais tablant sur une hausse des stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 14H25 GMT/15h25 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars s'échangeait à 90,75 dollars, en repli de 2 cents par rapport à la veille.

Le baril de WTI avait abandonné plus d'un dollar mardi, après en avoir engrangé plus de six les deux séances précédentes. Mais la situation tendue en Egypte continuait de soutenir le marché, après le répit de la veille: les prix progressaient au moment de l'ouverture.

L'Egypte n'est pas un producteur essentiel, mais il abrite deux voies stratégiques acheminant le brut du Moyen-Orient de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

Le marché était néanmoins repris par une certaine inquiétude mercredi alors que des heurts opposaient les partisans et les opposants du régime en place. L'opposition a maintenu un appel à une mobilisation massive vendredi pour exiger le départ du chef de l'Etat égyptien malgré l'ordre donné par l'armée aux manifestants de rentrer chez eux.

"Certains s'inquiètent d'une contagion des manifestations à d'autres pays et s'il devait y avoir des problèmes sur l'offre, le marché connaîtrait un nouveau sursaut", a observé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Toutefois, tout élan à la hausse était freiné par la situation même du marché pétrolier aux Etats-Unis, où les réserves de brut se sont accumulées au terminal de Cushing, dans l'Oklahoma (sud).

Les statistiques des industriels du pétrole (API) publiées mardi soir ont fait état d'une nouvelle augmentation des stocks de brut, plus importantes que prévu, de 3,8 millions de barils.

Ces chiffres précèdent traditionnellement ceux du département de l'Energie, attendues à 15H30 GMT.

Les analystes de l'agence Dow Jones Newswires tablaient sur une progression des stocks de brut de 2,6 millions de barils et de 1,8 million de barils pour l'essence. Ils prévoyaient en revanche un recul des réserves de produits distillés, dont le fioul de chauffage et le gazole, de 1,1 million de barils.

rp

(AWP/02 février 2011 15h55)

Commenter le brut ouvre en hausse à New York, en attendant les stocks


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite