Menu
RSS
A+ A A-

PÉTROLE sans direction, prudence face à l'Egypte et avant les stocks US

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole évoluaient dans direction mercredi en cours d'échanges européens, en léger recul à Londres mais progressant à New York, dans un marché toujours attentif à la poursuite de la contestation en Egypte et prudent avant les chiffres des stock américains.

Vers 11H00 GMT (10H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 101,63 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, reculant de 11 cents par rapport à la clôture de mardi.

Il avait bondi la veille jusqu'à 102,08 dollars, son plus haut niveau depuis le 29 septembre 2008.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 17 cents à 90,94 dollars.

Les opérateurs continuaient de suivre attentivement les développements du mouvement de contestation en Egypte, au lendemain d'une manifestation de plus d'un million de personnes réclamant le départ du président Hosni Moubarak.

"L'annonce par le président Moubarak de son intention de rester au pouvoir jusqu'à l'élection présidentielle prévue en septembre a contribué à soutenir les cours du Brent", soulignait David Hart, de Westhouse Securities.

L'Egypte n'est pas un producteur essentiel, mais il abrite deux voies stratégiques acheminant le brut du Moyen-Orient de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

Si plusieurs analystes jugeaient un scénario de fermeture de ces routes improbable, ils s'inquiétaient en revanche des risques de contagion de la crise égyptienne à d'autres pays de la région.

Des manifestations ont été signalées en Algérie, exportateur de pétrole membre de l'Opep, ainsi qu'en Jordanie, où le roi Abdallah II a nommé mardi un nouveau gouvernement, et au Yemen, où le président Ali Abdallah Saleh a annoncé mercredi, sous la pression de la rue, qu'il renonçait à briguer un nouveau mandat.

"La stabilité dans le Moyen-Orient est sérieusement compromise, le régime égyptien étant un des rares à entretenir des relations avec Israël. L'évolution des évènements est largement imprévisible", relevait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Pour lui, "le prix du Brent continuera de s'échanger avec une substantielle prime de risque mais avec une volatilité potentiellement importante, aussi longtemps que les tensions en Egypte resteront fortes".

Le marché semblait cependant faire preuve d'attentisme mercredi, redoutant une nouvelle hausse des stocks de brut aux Etats-Unis, pour la troisième semaine consécutive.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, le Département américain de l'Energie (DoE) devrait faire état mercredi d'un bond de 2,6 millions de barils des stocks de brut la semaine dernière.

Ils attendent par ailleurs une hausse de 1,8 million de barils des réserves d'essence et un recul de 1,1 million de barils des produits distillés.

La progression d'une nouvelle offensive hivernale dans le centre des Etats-Unis, accompagnée de fortes chutes de neige, de pluies verglaçantes et de vent en rafales, "peut également soutenir les cours du brut, c'est un signe que l'hiver n'est pas encore tout à fait terminé", ajoutait M. Petersson.

Sur le front macroéconomique, les investisseurs devraient observer attentivement les chiffres, dévoilés mercredi, du cabinet ADP sur l'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis en janvier.

sm

(AWP/02 février 2011 12h43)

Commenter PÉTROLE sans direction, prudence face à l'Egypte et avant les stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite