Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse, l'Iran entretient la nervosité du marché

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché nerveux et volatil, alors que les opérateurs, hantés par les tensions sur l'Iran, guettaient une rencontre entre dirigeants américains et israéliens.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 124,24 dollars, en hausse de 59 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 16 cents à 106,86 dollars.

Les cours du baril regagnaient un peu du terrain après avoir plongé vendredi de plus de 2 dollars à New-York comme à Londres, mais les marchés restaient en proie à une grande volatilité, tiraillés entre des indicateurs économiques mitigés et les tensions géopolitiques toujours vives au Moyen-Orient.

"Après la forte chute de vendredi, les opérateurs étaient tentés par des achats à bon compte", commentait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets.

Cependant, les prix ont d'abord évolué en recul pendant une partie des échanges européens.

"La révision en baisse des objectifs de croissance de la Chine (premier pays consommateur de brut) avait de quoi refroidir le marché, et les cours du baril ont creusé leurs pertes après un indicateur" montrant une contraction de l'activité privée en février en zone euro, expliquait M. Razaqzada.

Mais le marché s'est rapidement ressaisi, dans un marché focalisé sur le début d'une rencontre lundi entre le président américain Barack Obama et le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, qui laisse planer depuis plusieurs semaines l'éventualité d'attaques "préventives" contre l'Iran.

"Les perspectives d'un ralentissement de la demande pétrolière en Chine et en Europe sont estompées par les inquiétudes sur le front de l'offre, alors que les sanctions perturbent la production iranienne et que les tensions géopolitiques restent incroyablement élevées", soulignait Fawad Razaqzada.

Barack Obama a assuré lundi que l'engagement des Etats-Unis envers Israël était "solide comme un roc".

Bien qu'estimant que la diplomatie avait encore une chance pour enrayer le programme nucléaire de l'Iran, M. Obama a également rappelé que "toutes les options étaient sur la table".

"Outre la rencontre entre Obama et Netanyahu, les cours du baril pourraient être tirés vers le haut par la fermeture d'un oléoduc majeur aux Etats-Unis", ce qui a mis à l'arrêt certaines raffineries du Midwest, ajoutait Peter Beutel, analyste de Cameron Hanover.

A la suite d'un accident automobile samedi près de Chicago (nord), un oléoduc reliant le Canada au centre-ouest des Etats-Unis a été endommagé. Il ne devrait redémarrer que jeudi, selon l'agence Dow Jones Newswires, qui précise que cet oléoduc acheminait habituellement 317.000 barils de brut par jour.

Le Canada est le premier pays fournisseur de brut aux Etats-Unis, premier consommateur pétrolier de la planète.

Selon les analystes, le marché pétrolier restait cependant pétri de prudence à l'orée d'une semaine marquée par une salve de statistiques aux Etats-Unis, dont le très attendu rapport mensuel sur l'emploi vendredi, considéré comme un baromètre permettant de jauger la santé de la première économie mondiale.

rp



(AWP / 05.03.2012 18h35)


Commenter Le brut progresse, l'Iran entretient la nervosité du marché


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite