Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse, l'Iran entretient la nervosité du marché

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché nerveux et volatil, alors que les opérateurs, hantés par les tensions sur l'Iran, guettaient une rencontre entre dirigeants américains et israéliens.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 124,24 dollars, en hausse de 59 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 16 cents à 106,86 dollars.

Les cours du baril regagnaient un peu du terrain après avoir plongé vendredi de plus de 2 dollars à New-York comme à Londres, mais les marchés restaient en proie à une grande volatilité, tiraillés entre des indicateurs économiques mitigés et les tensions géopolitiques toujours vives au Moyen-Orient.

"Après la forte chute de vendredi, les opérateurs étaient tentés par des achats à bon compte", commentait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets.

Cependant, les prix ont d'abord évolué en recul pendant une partie des échanges européens.

"La révision en baisse des objectifs de croissance de la Chine (premier pays consommateur de brut) avait de quoi refroidir le marché, et les cours du baril ont creusé leurs pertes après un indicateur" montrant une contraction de l'activité privée en février en zone euro, expliquait M. Razaqzada.

Mais le marché s'est rapidement ressaisi, dans un marché focalisé sur le début d'une rencontre lundi entre le président américain Barack Obama et le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, qui laisse planer depuis plusieurs semaines l'éventualité d'attaques "préventives" contre l'Iran.

"Les perspectives d'un ralentissement de la demande pétrolière en Chine et en Europe sont estompées par les inquiétudes sur le front de l'offre, alors que les sanctions perturbent la production iranienne et que les tensions géopolitiques restent incroyablement élevées", soulignait Fawad Razaqzada.

Barack Obama a assuré lundi que l'engagement des Etats-Unis envers Israël était "solide comme un roc".

Bien qu'estimant que la diplomatie avait encore une chance pour enrayer le programme nucléaire de l'Iran, M. Obama a également rappelé que "toutes les options étaient sur la table".

"Outre la rencontre entre Obama et Netanyahu, les cours du baril pourraient être tirés vers le haut par la fermeture d'un oléoduc majeur aux Etats-Unis", ce qui a mis à l'arrêt certaines raffineries du Midwest, ajoutait Peter Beutel, analyste de Cameron Hanover.

A la suite d'un accident automobile samedi près de Chicago (nord), un oléoduc reliant le Canada au centre-ouest des Etats-Unis a été endommagé. Il ne devrait redémarrer que jeudi, selon l'agence Dow Jones Newswires, qui précise que cet oléoduc acheminait habituellement 317.000 barils de brut par jour.

Le Canada est le premier pays fournisseur de brut aux Etats-Unis, premier consommateur pétrolier de la planète.

Selon les analystes, le marché pétrolier restait cependant pétri de prudence à l'orée d'une semaine marquée par une salve de statistiques aux Etats-Unis, dont le très attendu rapport mensuel sur l'emploi vendredi, considéré comme un baromètre permettant de jauger la santé de la première économie mondiale.

rp



(AWP / 05.03.2012 18h35)


Commenter Le brut progresse, l'Iran entretient la nervosité du marché


Le pétrole en Iran


dimanche 14 janvier 2018

Le pétrolier iranien en flammes au large de la Chine a coulé…

pékin: Un pétrolier iranien en feu a coulé huit jours après sa collision au large de la Chine, ont rapporté dimanche les...

jeudi 11 janvier 2018

Chine: le pétrolier toujours en feu, début de polémique en I…

Pékin: La Chine tentait toujours jeudi d'éteindre le feu à bord d'un pétrolier iranien au large de ses côtes, tandis qu'en Iran...

lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

jeudi 18 janvier 2018 à 17:39

USA: les stocks de brut continuent à reculer fortement

New York: Les stocks de pétrole brut ont chuté plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, se repliant au plus...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite