Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie à New York mais la hausse se poursuit à Londres

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole se sont repliés mardi à New York mais le Brent a poursuivi sa progression, avec un pic à plus de 102 dollars, alors que les investisseurs continuaient de surveiller la situation en Egypte.

Sur New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 90,77 dollars, en repli de 1,42 dollar.

Sur l'Intercontinental Exchange à Londres, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance en mars a clôturé à 101,74 dollars, en hausse de 73 cents, après être monté jusqu'à 102,08 dollars, son plus haut niveau depuis fin septembre 2008.

"Le marché s'habitue à la situation", a constaté Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock. La séance a été marquée par quelques mouvements en dents de scie, alors que les investisseurs évaluaient la situation en Egypte.

Des centaines de milliers d'Egyptiens ont envahi les rues pour la plus importante mobilisation en huit jours de contestation contre le président Hosni Moubarak appelé à partir après 30 ans au pouvoir, contestation qui a reçu le soutien de l'armée.

Dans l'après-midi, les pertes sur marché pétrolier se sont accrues après que plusieurs médias eurent rapporté que le président Moubarak ne se représenterait pas aux prochaines élections.

"Il y a l'espoir que la transition soit ordonnée, s'il devait y en avoir une. Il ne semble pas que l'armée va refouler les manifestants. Cela apaise certaines craintes du marché", a constaté Phil Flynn, de PFG Best Research.

L'Egypte n'est pas un producteur essentiel, mais il abrite deux voies stratégiques acheminant le brut du Moyen-Orient de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

Toutefois, les opérateurs gardaient un oeil sur la situation en Jordanie, où le roi Abdallah II a nommé un nouveau gouvernement après plusieurs manifestations de l'opposition.

"Les flammes du mécontentement continuent de se propager", a observé Phil Flynn. Après la Tunisie et l'Egypte, les investisseurs s'inquiétaient de la contagion des mouvements de protestation dans une région sensible, notamment à des pays producteurs de pétrole comme l'Algérie ou la Libye.

Les prix du Brent, échangé à Londres, ont de leur côté poursuivi leur marche en avant.

"Si le canal de Suez devait être fermé, les prix augmenteraient d'abord en Europe, puis aux Etats-Unis", a observé Rich Ilczyszyn.

De plus, le baril de WTI (West Texas Intermediate) échangé à New York était pénalisé par les réserves importantes qui s'accumulent aux Etats-Unis: une nouvelle hausse des stocks de brut était attendue mercredi dans le rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut auraient augmenté de 2,6 millions de barils et ceux d'essence de 2,2 millions de barils. Seuls ceux de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) auraient reculé de 1,4 million.

Les opérateurs de marché aux Etats-Unis surveillaient aussi la progression d'une nouvelle offensive hivernale dans le centre du pays, accompagnée de fortes chutes de neige, de pluies verglaçantes et de vent en rafales.

"Il y a beaucoup d'inquiétudes au sujet de la tempête et de son impact sur la demande", a rapporté Phil Flynn.

rp

(AWP/02 février 2011 06h21)

Commenter Le brut se replie à New York mais la hausse se poursuit à Londres


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 24 juillet 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en hausse à New York après une promesse de …

New York: Les cours du pétrole progressaient à l'ouverture à New York lundi, l'Arabie saoudite ayant assuré vouloir limiter ses exportations à...

lundi 24 juillet 2017 à 14:36

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017 à 12:58

Le pétrole remonte, l'Arabie Saoudite limite ses exportation…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, l'Arabie saoudite ayant déclaré vouloir limiter ses exportations après la...

lundi 24 juillet 2017 à 05:56

Le pétrole en légère hausse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés en légère hausse lundi, avant la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

lundi 24 juillet 2017 à 05:07

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite