Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York après les propos de Bernanke

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont achevé en hausse une séance indécise mercredi à New York, le marché digérant les propos du président de la banque centrale américaine (Fed) sur l'économie dans un contexte de craintes persistantes au sujet de l'Iran.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril a gagné 52 cents par rapport à mardi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour finir à 107,07 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a clôturé à 122,66 dollars, en hausse de 1,11 dollars par rapport à mardi.

Les prix du baril, qui avaient ouvert en hausse, ont effacé leurs gains et se sont enfoncés en territoire négatif à la suite d'un rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) et de déclarations du président de la Fed, avant de se ressaisir à nouveau.

"Il est difficile d'interpréter la direction des cours du brut (...) qui ont beaucoup fluctué" au cours de cette séance, a souligné Matt Smith de Summit Energy (Schneider Electric).

"Les commentaires du président de la Fed Ben Bernanke ont été plus positifs que prévu pour l'économie ce qui a causé immédiatement des ventes de brut, car l'on s'attendait à une forme d'action de relance de la part" de l'institution financière, et ces attentes ont été déçues, a-t-il ajouté.

Une injection de liquidités de la Fed dans l'économie alimente la hausse des matières premières et affaiblit le dollar. Les propos de M. Bernanke ont donc fait bondir le billet vert face à l'euro.

Or le renforcement du dollar rend moins attractifs les achats de pétrole, libellé dans la monnaie américaine.

En outre, les prix du baril ont été ébranlés en début d'échange par le rapport hebdomadaire du DoE qui a fait état d'une hausse de 4,2 millions de barils des stocks de brut américains lors de la semaine achevée le 24 février, plus de 5 fois supérieure aux attentes du marché, un bond de nature à renforcer les craintes sur la demande énergétique des Etats-Unis.

Publié peu avant la clôture du marché du brut new-yorkais, "le Livre beige a donné quelques nouvelles positives (sur l'économie américaine) et ce qui a aidé au soutien des prix", a interprété M. Smith.

L'économie américaine poursuit lentement son redressement, selon le Livre beige de la banque centrale des Etats-Unis (Fed) publié mercredi, progressant "à un rythme faible à lent" selon les régions en janvier et sur la première moitié de février, indique ce rapport de conjoncture publié toutes les six semaines environ.

Mais au fond, pour James Williams, de WTRG Economics, "la véritable force de soutien des prix (du brut), c'est l'Iran, qui inquiète".

Le marché est soutenu par "des inquiétudes géopolitiques persistantes au Moyen-Orient", a abondé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Mais il se cherche actuellement "une direction entre ces inquiétudes (pour l'offre) d'une part et des craintes pour la demande causées par la récente flambée des prix du brut d'autre part", a résumé le courtier.

rp



(AWP / 01.03.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York après les propos de Bernanke


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite