Menu
RSS
A+ A A-

Le brut amorce son rebond, le marché attend les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en Asie, après une forte correction de deux jours nourrie par les inquiétudes sur la vigueur de la demande, dans un marché aidé par un regain d'optimisme sur l'économie et guettant les chiffres des stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 11H30 GMT (12H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 122,57 dollars, en hausse de 1,02 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 35 cents à 106,90 dollars.

"Après deux jours de forte baisse, les fonds de gestion et les investisseurs saisissent l'occasion pour revenir à l'achat sur le pétrole, dans un marché aidé par un regain de confiance dans l'économie", soulignait Peter Beutel, analyste de Cameron Hanover.

Selon lui, le rebond plus fort qu'attendu du moral des ménages américains annoncé mardi et la publication mercredi d'une progression de la production industrielle au Japon en janvier "ont contribué à alléger l'humeur des opérateurs dès les échanges asiatiques".

Les prix du baril ont par ailleurs brièvement accru leurs gains mercredi après que la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé avoir alloué 529,53 milliards d'euros de prêts à 800 banques de la zone euro, un afflux de liquidités susceptible de doper les investissements dans les actifs plus risqués, et donc les matières premières.

De surcroît, "il y a toujours sur le marché une nervosité persistante entretenue par les tensions dans le dossier iranien, et le marché reste hanté par des scénarios comme une frappe de l'Iran par Israël", poursuivait M. Beutel.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a averti mardi que l'Iran serait en mesure de faire augmenter les prix du pétrole et "d'étouffer l'économie mondiale", s'il devenait une puissance nucléaire militaire.

De son côté, Téhéran menace d'interrompre immédiatement ses livraisons d'or noir à l'Europe, bien avant la mise en place en juillet de l'embargo de l'Union européenne, contribuant à exacerber les inquiétudes sur l'offre mondiale de brut.

Alors que les investisseurs redoutent de plus en plus que l'envolée des prix du baril n'entame les perspectives de consommation énergétique mondiale, le marché sera attentif mercredi au rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE), traditionnel baromètre de la demande américaine.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une progression de 800'000 barils sur la semaine dernière des réserves de brut aux Etats-Unis, après avoir bondi de 1,6 million de barils la semaine précédente.

Les stocks d'essence sont attendus en hausse de 100'000 barils et les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en baisse de 600'000 barils.

tt



(AWP / 29.02.2012 13h00)


Commenter Le brut amorce son rebond, le marché attend les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite