Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se rapproche des 110 dollars le baril à la clôture à New York

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont dépassé le niveau des 109 dollars le baril pour la première fois depuis mai à la clôture vendredi à New York, soutenus par les craintes pour l'approvisionnement en brut iranien, et de bons indicateurs économiques aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril a gagné 1,94 dollar par rapport à jeudi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour finir à 109,77 dollars, son plus haut niveau de clôture depuis le 3 mai.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a clôturé à 125,47 dollars, son plus haut niveau depuis le 2 mai et en hausse de 1,85 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

Les cours du pétrole poursuivaient ainsi leur course vers des sommets plus vus depuis le printemps dernier, le brut new-yorkais clôturant pour la première fois depuis le moi de mai au-dessus du seuil des 109 dollars.

"Bien évidemment, ces cours s'expliquent par les craintes entourant le dossier iranien", a commenté Phil Flynn, de PDG Best.

Téhéran menace d'interrompre immédiatement ses approvisionnements d'or noir à l'Europe, bien avant la mise en place en juillet de l'embargo de l'Union européenne. A la suite de l'Europe, d'autres pays dont le Japon (deuxième plus gros client de l'Iran) affichent désormais leur intention de réduire leurs importations de brut iranien, ce qui exacerbe les tensions sur le marché mondial.

Ces pays doivent trouver des approvisionnements alternatifs, ce qui exacerbe les tensions sur le marché mondial, déjà pénalisé par l'interruption de la production au Soudan du sud, en raison d'un différend avec le Soudan voisin, et la baisse de l'offre du Yémen, affectée par les violences dans le pays.

Par ailleurs, "les indicateurs économiques publiés (vendredi) font revoir à la hausse les attentes concernant la demande en énergie" aux Etats-Unis, a poursuivi le courtier.

Les investisseurs ont ainsi salué des indicateurs encourageants qui renforcent l'impression générale d'une accélération de la reprise de première économie mondiale.

Notamment, l'indice de confiance des ménages de l'Université du Michigan a été nettement revu en hausse en février par rapport à janvier, restant à son niveau le plus élevé depuis février 2011.

En outre, les chiffres de ventes des maisons individuelles neuves aux Etats-Unis ont été supérieurs aux attentes en janvier, malgré un recul après quatre mois consécutifs de hausse.

"Les chiffres concernant la confiance des ménages montrent que les gens sont plus optimistes vis-à-vis de l'économie", ce qui signale pour M. Flynn qu'ils "supporteront mieux que prévu la flambée des prix de l'essence, ce qui relève les attentes en termes de demande" d'énergie aux Etats-Unis.

Or le regain d'appétit pour les actifs plus risqués, a favorisé l'appréciation de l'euro face au billet vert, ce qui contribue à rendre plus attractifs les achats de pétrole libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Les chiffres plutôt baissiers des stocks américains ont été encore une fois largement ignorés", a constaté de son côté Matt Smith, de Summit Energy (Schneider Electric).

Les chiffres des réserves de brut aux Etats-Unis publiés jeudi par le département américain de l'Energie (DoE) avait révélé une hausse de 1,6 million de barils lors de la semaine achevée le 17 février, trois fois plus forte que prévu par les analystes.

rp



(AWP / 27.02.2012 06h21)


Commenter Le brut se rapproche des 110 dollars le baril à la clôture à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

jeudi 20 juillet 2017 à 15:00

Le pétrole reste bien orienté et ouvre en hausse à New York

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en hausse jeudi, restant sur leur trajectoire positive de la veille après l'annonce...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite