Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, le marché reprend son souffle après l'accord grec

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché reprenant son souffle après l'adoption largement anticipée du plan de la zone euro sur la Grèce, les investisseurs digérant par ailleurs le regain de tensions de la veille autour de l'Iran.

Vers 11H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 119,45 dollars, se repliant de 60 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars cotait 104,52 dollars, en hausse de 1,28 dollar par rapport à la clôture de vendredi (le marché new-yorkais étant resté fermé lundi en raison d'un jour férié aux Etats-Unis).

Le WTI reculait cependant d'environ 50 cents par rapport au niveau de 105 dollars auquel il évoluait la veille vers 18H00 GMT dans les échanges électroniques.

Les cours du baril pâtissaient de prises de bénéfices et d'un regain de prudence des investisseurs, après s'être hissés lundi à leur plus hauts niveaux depuis mai 2011, à respectivement 121,15 dollars pour le Brent et 105,44 dollars pour le WTI, dans un marché échauffé par le dossier iranien.

Téhéran a annoncé l'interruption des exportations de brut iranien à la France et au Royaume-Uni, et menacé de faire de même pour d'autres pays européens, laissant redouter aux investisseurs une montée des tensions sur les approvisionnements pétroliers de l'Europe.

Jusque dans les échanges asiatiques mardi, les prix du baril ont par ailleurs "bénéficié d'un retrait du dollar face à un euro revigoré par une amélioration des perspectives en zone euro", après l'accord conclu dans la nuit de lundi à mardi sur la Grèce, notait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les ministres des Finances de la zone euro ont donné leur feu vert tôt mardi matin à un deuxième plan de sauvetage de la Grèce, combinant une aide publique, à hauteur de 130 milliards d'euros jusque fin 2014, et un effacement partiel de la dette grecque détenue par les créanciers privés.

Grâce à ce plan d'aide sans précédent, la Grèce devrait être en mesure de rembourser une créance de 14,5 milliards d'euros d'ici le 20 mars et ainsi éviter un défaut de paiement, dont les conséquences auraient ébranlé les marchés financiers et plombé la demande énergétique européenne.

"Cet accord a conforté le moral des investisseurs, ce qui a permis de donner également un coup de pouce aux prix des matières premières (dans les échanges asiatiques), même si les gains ont été entamés par le fait que cette décision (de la zone euro) était largement anticipée" par les investisseurs, soulignaient les experts de Commerzbank.

Les cours du baril ont de fait inversé la tendance, effaçant leurs gains et perdant du terrain en début d'échanges européens, dans un marché emprunt de prudence, à l'unisson d'un repli des places boursières européennes.

"Des prises de bénéfices devraient se poursuivre au cours de la semaine", estimait M. Kryuchenkov. Selon lui, "les opérateurs continueront de tourner leur attention vers la zone euro" mais aussi la situation en Syrie, où les affrontements entre le pouvoir et la rébellion s'intensifient, et le dossier iranien.

tt



(AWP / 21.02.2012 12h41)


Commenter Le brut recule, le marché reprend son souffle après l'accord grec


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite