Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit à un plus haut depuis 9 mois à New York, à 103,24 dollars

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont fini vendredi à New York à leur plus haut niveau depuis neuf mois, portés par le regain d'optimisme des investisseurs alors que des avancées vers un accord en Grèce semblaient acquises.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a progressé de 93 cents par rapport à jeudi, à 103,24 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Il s'agit du plus haut niveau depuis le 4 mai.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a terminé à 119,58 dollars, cédant 53 cents par rapport à la clôture de jeudi. Il est monté vers 08H00 GMT jusqu'à 120,70 dollars, son plus haut niveau depuis le 14 juin, avant d'effacer ses gains.

"Le moral (du marché) a été soutenu par la Grèce. Pendant toute la séance, nous avons suivi les développements (dans ce pays) et les avancées vers un accord", a commenté Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

A l'origine de l'optimisme des investisseurs, la confirmation que la Banque centrale européenne est en train d'échanger ses obligations grecques contre de nouvelles, auprès du gouvernement grec, afin de se prémunir contre des pertes.

En outre, la réunion lundi des ministres de Finances de la zone euro devrait enfin permettre de débloquer un second plan d'aide crucial à la Grèce. Le chef du gouvernement italien Mario Monti, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre grec Lucas Papademos se sont ainsi dit confiants dans la possibilité de parvenir à un accord.

Ces informations "ont aidé le pétrole à décoller, alors que les cours étaient déjà élevés pour des raisons géopolitiques", a remarqué Phil Flynn, de PFG Best Research.

En premier lieu, il a cité "évidemment" le bras de fer entre l'Occident et l'Iran mais aussi "une grève au Yémen et la violence en Syrie qui se répand hors de ses frontières, sans mentionner l'explosion d'un oléoduc" à Homs, ville rebelle du centre du pays.

"Si on commence à avoir des informations positives sur l'Iran (c'est-à-dire en faveur d'une détente), la tension va se réduire et l'attention va se porter à nouveau sur la demande dans les pays Européens et ici aux Etats-Unis" ce qui devrait faire reculer les cours, a dit M. Smith.

Sur le front américain, "les chiffres sur les inscriptions au chômage hier soutiennent également les cours", a remarqué John Kilduff, d'Again Capital.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont atteint la semaine dernière leur niveau le plus bas depuis mars 2008, témoignant de la reprise économique du premier pays consommateur de brut.

En outre, la hausse de l'inflation aux Etats-Unis conduisait le marché à tabler sur une hausse des cours, les prix à la consommation ayant connu en janvier leur hausse la plus forte en quatre mois.

Toutefois, a noté M. Kilduff, le WTI "est arrivé à un stade de résistance technique", ce qui devrait désormais freiner sa hausse.

rp



(AWP / 20.02.2012 06h21)


Commenter Le brut finit à un plus haut depuis 9 mois à New York, à 103,24 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite