Menu
RSS

Le brut reflue légèrement, toujours au-dessus de 100 dollars à Londres

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, mais se maintenaient au-dessus du seuil des 100 dollars à Londres, alors que les opérateurs continuaient d'observer avec fébrilité les développements du soulèvement populaire en Egypte.

Vers 11h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 100,46 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, lâchant 56 cents par rapport à la clôture de lundi.

Il avait bondi la veille dans un marché inquiet des conséquences du mouvement de contestation égyptien, franchissant la barre des 100 dollars pour la première fois depuis deux ans et grimpant jusqu'à 101,73 dollars, son plus haut niveau depuis le 29 septembre 2008.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 62 cents à 91,57 dollars.

Le marché hésitait, suspendu à l'évolution de la situation en Egypte, alors que des dizaines de milliers d'Egyptiens se rassemblaient mardi au Caire pour une journée de manifestations que l'opposition espère décisive, après une semaine de révolte pour exiger le départ du président Hosni Moubarak.

"La récente envolée des cours du baril est soutenue principalement par des inquiétudes sur une escalade de la violence dans le pays, même si le canal de Suez continue d'opérer normalement et que les assureurs londoniens n'envisagent que de faibles perturbations", notait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Si l'Egypte n'est pas un producteur essentiel, le pays abrite deux voies stratégiques acheminant le brut du Moyen-Orient de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

"Le Brent évoluait déjà autour de 99 dollars avant l'épisode égyptien, ce qui fait qu'en un sens, les craintes d'une fermeture du canal et de Sumed ne l'ont fait progresser que 1 à 2 dollars", relativisait Olivier Jakob, du cabinet suisse Petromatrix.

"Les manifestants en Egypte se battent pour obtenir le départ d'un dirigeant âgé, ils ne visent pas la destruction de leur pays et pour le moment on n'a pas assisté à des attaques sur les infrastructures qui laisseraient envisager des attaques de navires à Suez ou une explosion de Sumed", faisait-il valoir.

"Les violences dans la ville de Suez n'ont pas visé spécifiquement les infrastructures ou les navires"; mais, autant que des perturbations sur l'approvisionnement, "les investisseurs redoutent une contagion de la crise politique égyptienne dans le Moyen-Orient", précise toutefois M. Kryuchenkov.

L'Egypte a emboîté le pas à la Tunisie, et des manifestations ont été signalées dans d'autres pays de la région, comme en Algérie, exportateur de pétrole membre de l'Opep.

Selon l'analyste de VTB Capital, le danger pour les grandes nations productrices de la région, à commencer par l'Arabie saoudite, est "minime", mais l'Algérie représente "une exception".

Autre facteur de prudence pour le marché: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) serait prête à accroître sa production si la situation en Egypte empirait et menaçait les approvisionnements de brut, a affirmé lundi le secrétaire général du cartel, Abdallah Salem El-Badri.

cha

(AWP/01 février 2011 12h40)

Commenter Le brut reflue légèrement, toujours au-dessus de 100 dollars à Londres

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

vendredi 23 juin 2017 à 10:48

France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'e…

Paris: Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé vendredi que le gouvernement allait présenter d'ici l'automne une loi visant à...

vendredi 23 juin 2017 à 07:48

Le pétrole remonte timidement en Asie

Hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, poursuivant une remontée amorcée la veille après avoir...

jeudi 22 juin 2017 à 20:57

Pause dans le plongeon du pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté jeudi, marquant une pause dans la dégringolade qu'ils ont subie depuis fin...

jeudi 22 juin 2017 à 17:56

Le pétrole se reprend un peu mais reste très affaibli

Londres: Les cours du pétrole se reprenaient un peu jeudi en fin d'échanges européens, mais restaient proches du plus bas en plus...

jeudi 22 juin 2017 à 15:41

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite