Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à Londres après avoir atteint un sommet depuis 8 mois

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole divergeaient vendredi en cours d'échanges européens, grimpant à New York mais reculant à Londres après y avoir atteint leur plus haut niveau en huit mois, dans un marché aidé par un regain d'optimisme sur la Grèce et les tensions persistantes sur l'Iran.

Vers 11H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 119,84 dollars, cédant 27 cents par rapport à la clôture de jeudi. Il est monté vers 08H00 GMT jusqu'à 120,70 dollars, son plus haut niveau depuis le 14 juin, avant d'effacer ses gains.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars progressait en revanche de 41 cents à 102,72 dollars.

Le cours du Brent était soutenu jusqu'en début d'échanges européens par un regain d'appétit pour les actifs risqués, tels que le pétrole, "les marchés reprenant espoir sur la Grèce, et se montrant optimisme sur l'adoption du plan d'aide internationale" à Athènes, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les ministres de Finances de la zone euro doivent se réunir lundi pour débloquer un second plan d'aide crucial à la Grèce. Le regain de confiance des investisseurs était par ailleurs alimenté par des informations de presse, non confirmées, sur des échanges d'obligations grecques par la Banque centrale européenne (BCE), qui contribueraient à soulager l'endettement du pays.

Le marché pétrolier était par ailleurs aidé par la volée d'indicateurs américains encourageants publiés la veille, parmi lesquels une baisse des nouvelles inscriptions au chômage à leur niveau le plus bas depuis mars 2008, témoignant de la reprise économique du premier pays consommateur de brut.

Cependant, après avoir atteint un sommet de 8 mois, le Brent a inversé la tendance et effacé ses gains en cours d'échanges européens: "Les échanges sont très volatils, et il fallait s'attendre à des mouvements de prises de bénéfices juste avant le week-end", notait M. Kryuchenkov.

Les cours du baril devraient tout de même rester tirés vers le haut par les inquiétudes persistantes sur l'offre mondiale de brut, alors que la question iranienne continue de hanter les investisseurs.

En réponse à l'embargo pétrolier graduel décidé à son encontre par l'Union Européenne (UE), l'Iran agite la menace de réduire ses livraisons de brut à l'Europe, incitant les pays européens dépendants du brut iranien à accélérer leur recherche de sources d'approvisionnement alternatives.

"La demande supplémentaire pour d'autres types de brut (venant d'autres destinations) est donc de plus en plus forte, et cela alimente la montée des cours du baril" observaient les analystes de Commerzbank.

"Tant que de sérieuses préoccupations sur des tensions sur l'offre de brut persisteront (...) les cours devraient continuer de monter" poursuivaient-ils, notant que le franchissement du seuil de 120 dollars pour le baril de Brent était un signal encourageant pour les opérateurs.

rp



(AWP / 17.02.2012 12h40)


Commenter Le brut recule à Londres après avoir atteint un sommet depuis 8 mois


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 22 août 2017 à 15:50

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York en attendant le…

New York: Le pétrole coté à New York s'affichait en légère baisse à l'ouverture mardi, le marché hésitant entre la perspective d'un...

mardi 22 août 2017 à 12:15

Le pétrole remonte, hésitation avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant après un point sans surprise de...

mardi 22 août 2017 à 07:46

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite