Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en repli à New York, le dollar fort pèse sur les cours

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en repli jeudi à New York, pliant sous le poids du dollar fort, dans un marché en proie à la nervosité, entre tensions géopolitiques et inquiétudes pour l'Europe.

Vers 14H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars cédait 23 cents par rapport à la clôture de mercredi, à 101,57 dollars, sur le New York Mercantile Exchange.

"Jusqu'à maintenant, il y a eu peu de développements dans les sujets à la Une des marchés mondiaux", ont observé les analystes de Barclays Capital dans une note.

Le marché "est gagné par une plus grande incertitude et nervosité", ont-ils noté.

"S'il n'y avait pas cette tension autour de l'Iran, les cours redescendraient sous les 100 dollars", voire sous les 90 dollars, a ajouté Rich Ilczyszyn, courtier chez ITrader.

Selon une annonce publiée sur le site de la télévision d'Etat iranienne, l'Iran a convoqué séparément les ambassadeurs de six pays européens (France, Italie, Espagne, Grèce, Portugal, Pays-Bas) pour leur signifier son intention de "revoir à la baisse (les) ventes de pétrole" qu'il leur destine.

L'Union européenne (UE) a décidé en janvier un embargo sur le brut d'Iran, mais celui-ci ne doit être mis en place que graduellement jusqu'en juillet, pour laisser le temps aux pays européens les plus dépendants du pétrole iranien de se retourner.

De fait, le brut se repliait "sous la pression du dollar plus fort", a souligné M. Ilczyszyn.

Valeur refuge, le billet vert se renforçait en raison du recul de l'euro, victime des tergiversations entre la Grèce et ses bailleurs de fonds dans le dossier de la crise de la dette.

Vers 14H15 GMT , l'euro valait 1,3010 dollar contre 1,3065 dollar vers 22H00 GMT mercredi. La monnaie unique s'échangeait ainsi à des plus bas depuis le 6 février.

Une hausse du billet vert pénalise les achats d'or noir pour les investisseurs munis d'autre devise, car le brut est libellé en monnaie américaine.

"Tant qu'un accord clair ne sera pas trouvé, la crise continuera à mettre un coup de frein à la croissance économique et par conséquent à la consommation (de brut) dans la région (en Europe, ndlr) et peut-être même à l'échelle mondiale", a fait valoir Eric Bickel, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

rp



(AWP / 16.02.2012 15h40)


Commenter Le brut ouvre en repli à New York, le dollar fort pèse sur les cours


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite