Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en baisse en Asie sur des prises de bénéfice (101,65 USD)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole étaient en baisse jeudi en Asie, les investisseurs effectuant des prises de bénéfices après les gains de la veille enregistrés à la faveur des tensions liées à l'Iran et aux inquiétudes sur l'offre de brut.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars cédait 15 cents à 101,65 USD le baril dans les échanges électroniques du matin. Le Brent de la mer du Nord pour livraison en avril se repliait de 32 cents, à 118,61 USD.

Les cours ont terminé en hausse sensible mercredi à New York, portés par l'intention affichée par l'Iran de "revoir" à la baisse ses exportations de brut à six pays européens, ce qui accroît les inquiétudes pour l'offre.

Pour Nick Trevethan, conseil chez ANZ Research, les investisseurs ont profité de l'aubaine alors que les cours "semblent peiner à dépasser les 102 dollars pour le WTI et les 119 dollars pour le Brent".

L'analyste a énuméré les multiples facteurs haussiers pour le pétrole avec, outre la crise iranienne, l'explosion d'un oléoduc en Syrie, une grève sur le plus grand champ pétrolier du Yemen et le bras de fer entre le Soudan et le Soudan du Sud qui accuse Khartoum de continuer à lui voler du brut.

Selon une annonce sur le site de la télévision d'Etat iranienne, l'Iran a convoqué séparément les ambassadeurs de six pays européens (France, Italie, Espagne, Grèce, Portugal, Pays-Bas) pour leur signifier son intention de "revoir à la baisse (les) ventes de pétrole" qu'il leur destine.

Téhéran avait déjà menacé ces dernières semaines de mettre en place une interruption immédiate de ses ventes de pétrole à l'Europe (20% du total de ses exportations), après l'embargo décidé en janvier par l'Union Européenne (UE) sur le brut iranien.

Or, cet embargo européen, graduel, ne doit être mis complètement en place qu'en juillet, pour laisser le temps aux pays européens les plus dépendants du pétrole iranien (Grèce, Italie, Espagne) de trouver des sources d'approvisionnement alternatives.

Mercredi, le baril de "light sweet crude" avait gagné 1,06 dollar par rapport à la clôture de mardi, à 101,80 dollars, sur le New York Mercantile Exchange. A Londres, le Brent avait terminé à 118,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,58 dollar.

rp



(AWP / 16.02.2012 06h25)


Commenter Le brut en baisse en Asie sur des prises de bénéfice (101,65 USD)


Le pétrole en Asie


mardi 17 octobre 2017

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

lundi 16 octobre 2017

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse, lundi, profitant des tensions géopolitiques liées à la remise en cause par Donald Trump...

vendredi 13 octobre 2017

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en Asie après un net déclin mais cette remontée ne devrait pas se confirmer si...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Asie

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite