Menu
RSS
A+ A A-

Les cours bondissent sur annonce de l'Iran de restreindre le brut à l'UE

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole ont bondi mercredi, gagnant jusqu'à près de 2,70 dollars à Londres et 1,80 dollar à New York, après que l'Iran a indiqué son intention de "revoir" à la baisse ses exportations de brut à six pays européens.

Vers 12H40 GMT (13H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, est monté jusqu'à 119,99 dollars, son plus haut niveau depuis plus de six mois, en hausse de 2,64 dollars par rapport à la clôture de mardi.

Il évoluait quelques minutes plus tôt autour de 118 dollars.

Sur les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a atteint 102,54 dollars, un sommet depuis la mi-janvier, progressant de 1,80 dollar par rapport à la veille.

Selon une annonce du site de la télévision d'Etat iranienne, l'Iran a convoqué séparément les ambassadeurs de six pays européens (France, Italie, Espagne, Grèce, Portugal, Pays-Bas) pour leur signifier son intention de "revoir à la baisse ses ventes de pétrole".

Les prix du baril ont fortement accéléré leur hausse après cette annonce, qui renforce les inquiétudes sur les approvisionnements énergétiques européens.

Téhéran avait déjà menacé ces dernières semaines de mettre en place une interruption immédiate de ses exportations de pétrole à l'Europe, après l'embargo décidé en janvier par l'Union Européenne (UE) sur le brut iranien.

Or, cet embargo européen, graduel, ne doit être mis complètement en place qu'en juillet, pour laisser le temps aux pays européens dépendants du pétrole d'Iran de trouver des sources d'approvisionnement alternatives.

"Ces six pays, dont les ambassadeurs ont été convoqués, ont probablement été choisis parce qu'ils représentent environ 90% des exportations pétrolières iraniennes vers l'UE", a commenté Julian Jessop, analyste du cabinet de recherche Capital Economics.

"Toutefois, l'impact pour le marché devrait rester modéré: l'Arabie saoudite (premier exportateur de brut) est capable de compenser l'absence de brut iranien, et les six pays en questions vont probablement avoir moins besoin de pétrole dans les mois qui viennent en raison du ralentissement de leurs économies", a expliqué M. Jessop.

Enfin, "la Chine et l'Inde devrait saisir l'occasion pour acheter à prix cassé à l'Iran son pétrole qu'il ne peut plus exporter vers l'Europe", et comme ces pays en conséquence achèteront moins ailleurs, "cela devrait limiter les tensions sur l'offre mondiale de brut à l'échelle mondiale", a-t-il ajouté.

De fait, vers 13H00 GMT, les cours limitaient nettement leur hausse, le Brent ne gagnant plus que 1,08 dollar à 118,44 dollars.

L'Iran vend un peu plus de 20% de son pétrole aux pays de l'Union européenne (soit environ 600.000 barils/jour), essentiellement à l'Italie, à l'Espagne et à la Grèce.

jq



(AWP / 15.02.2012 14h37)


Commenter Les cours bondissent sur annonce de l'Iran de restreindre le brut à l'UE


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite