Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, le soutien de la Chine à la zone euro rassure le marché

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, revigorés par l'engagement de la Chine à soutenir la zone euro, et toujours soutenus par les craintes sur l'offre de brut face à la montée des tensions entre l'Iran et les pays occidentaux.

Vers 11H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, s'échangeait à 117,86 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 51 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars progressait de son côté de 73 cents à 101,47 dollars.

"Au lendemain d'une séance en berne, pénalisée par les chiffres moins bons qu'attendu des ventes de détail américaines (pour janvier), les prix du pétrole remontaient ce matin, aidés par l'engagement de la Chine d'aider à résoudre la crise de la zone euro", soulignait Peter Bassett, analyste du courtier Westhouse Securities.

"La Chine va continuer à investir dans des obligations d'Etat européennes" et "s'impliquer davantage pour trouver une solution à la crise de la dette en Europe", a indiqué mercredi le président de la banque centrale chinoise Zhou Xiaochuan.

Ces déclarations estompaient quelque peu l'annonce d'un report à la semaine prochaine d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro, initialement prévue ce mercredi, et destinée à finaliser un deuxième plan d'aide international à la Grèce pour lui éviter la faillite.

Le fléchissement du dollar face à un euro fortifié contribuait à tirer les prix du pétrole vers le haut, rendant plus attractifs les achats de matières premières libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Sur le front de l'offre, les inquiétudes sur les approvisionnements de brut étaient alimentées par les tensions croissantes entre Téhéran et les pays occidentaux, après l'embargo contre le brut iranien décidé en janvier par l'Union européenne (UE).

Deux attentats lundi contre les ambassades d'Israël en Inde et en Géorgie ont été attribués à l'Iran par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, une accusation que Téhéran a démentie.

Le gouvernement iranien a par ailleurs annoncé que plusieurs succès du pays dans le domaine nucléaire devaient être révélés mercredi en présence du président Mahmoud Ahmadinejad.

"Il est peu probable que ces révélations dévoilent des projets inconnus des sources de renseignement occidentales, mais cela devrait renforcer la prime de risque sur les cours du baril", commentait M. Bassett.

De son côté, le Soudan du Sud s'est déclaré mardi encore loin de pouvoir résoudre le différend qui l'oppose au Soudan, qu'il accuse de détourner une partie du brut sud-soudanais transitant sur son territoire. En réaction, le Soudan du Sud avait stoppé en janvier sa production de 350.000 barils/jour.

Par ailleurs, les opérateurs garderont un oeil mercredi sur les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 1,3 million de barils des réserves de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 10 février, ainsi que d'une progression de 400.000 barils des stocks d'essence et d'une baisse de 1 million de barils des stocks de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage).

tt



(AWP / 15.02.2012 12h40)


Commenter Le brut monte, le soutien de la Chine à la zone euro rassure le marché


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite